Côte d’Ivoire : Ouattara et Bédié se sont parlé

Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara au cours du point de presse à l’issue de leur rencontre du 11 novembre

Après quatre mois de crise électorale qui a fait près de cent morts, Alassane Ouattara et son principal opposant, Henri Konan Bédié, se sont rencontrés, ce mercredi 11 novembre.

C’est à l’hôtel du Golf, un lieu plein de symbole pour les deux hommes que la rencontre a eu lieu. C’est dans ce complexe, qu’Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié ont passé ensemble, plus de cinq mois, lors de la crise postélectorale de 2010-2011.

« Nous venons d’avoir un entretien pour rétablir la confiance et faire en sorte que la Côte d’Ivoire soit en paix« , a notamment déclaré le président Alassane Ouattara au terme de cette rencontre.

Henri Konan Bédié affirme pour sa part, « Nous avons brisé le mur de glace, de silence et nous allons dans les jours et semaines à venir continuer à nous téléphoner, à nous rencontrer. Pour que, enfin, le pays soit ce qu’il était avant.’’

Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié en décembre 2014 lors de l'inauguration d'un pont à Abidjan

Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié en décembre 2014 lors de l’inauguration d’un pont à Abidjan

Réactions des Ivoiriens

Tous les acteurs politiques et de la société civile saluent cette rencontre qui vise à décrisper la situation politique tendue depuis le 6 août dernier, date de l’annonce de la candidature d’Alassane Ouattara pour un troisième mandat. Une annonce qui a déchaîné des  violences ayant fait officiellement 85 morts et de nombreux blessés.

Pour Roselyn Bly du COJEP, un mouvement politique, cette rencontre« dénote de la bonne foi de l’opposition politique ivoirienne, qui pendant plusieurs mois, a sollicité le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, afin de discuter. Mais il est resté de marbre pendant longtemps jusqu’à cette parodie électorale avec son corollaire de morts et de destruction de biens.’’

Quant à Samba David des « Indignés de Côte d’Ivoire », il estime que, « C’est vraiment malheureux que Ouattara ait accepté maintenant de discuter après qu’il y’ait eu autant de morts, autant de désolation. C’est vraiment déplorable. Mais mieux vaut tard que jamais.’’

L'élection du 31 octobre et la victoire du président Ouattara sont contestées par l'opposition

L’élection du 31 octobre et la victoire du président Ouattara sont contestées par l’opposition

A LIRE AUSSI:   Une startup nigériane aide les églises locales à numériser leurs opérations

André Silver Konan journaliste et analyste, se réjouit pour sa part de cette rencontre mais souhaite qu’elle s’étende à tous les autres acteurs politiques et de la société civile pour qu’enfin une solution définitive soit trouvée au problème de la Côte d’Ivoire.  » Ce que nous voulons, ce sont des discussions inclusives, ouvertes, franches et sincères pour que le pays soit ce que nous souhaitons qu’il soit’’, dit-il.

Le blocus imposé sur la résidence d’Henri Konan Bédié a été levé quelques heures seulement avant cette rencontre. Mais, les résidences des autres leaders de l’opposition sont toujours sous surveillance policière pendant que Maurice Kacou Guikahué du PDCI et Pascal Affi N’Guessan du FPI, sont encore en détention. 

Source : Deutsche Welle Afrique/Mis en ligne : Lhi-Tshiess Makaya-Exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

Libye : un accord conclu sous l’égide de l’ONU pour permettre des élections

Read Next

Au Gabon, deux femmes arrêtées pour avoir simulé un mariage gay et s’être embrassées en public