CAN 2019 : les Fennecs algériens trompent les Éléphants !

Au terme de la terrible séance des tirs au but, les Algériens remportent le choc contre la Côte d’Ivoire (1-1, 3-4 t.a.b.) et se qualifient pour le dernier carré.

Le choc le plus attendu de ces quarts de finale aura bien tenu toutes ses promesses. Pressing, intensité, technique et buts : tous les ingrédients ont été réunis pour un vrai match de phase finale de compétition continentale. Auteurs d’une rencontre de haut-vol, ni la Côte d’Ivoire, ni l’Algérie ne sont parvenues à prendre l’avantage à l’issue des prolongations. Finalement, ce sont les Fennecs algériens qui l’ont emporté aux tirs au but (1-1, 3-4 t.a.b.). Les hommes de Djamel Belmadi se qualifient pour la demi-finale et affronteront le Nigéria, dimanche 14 juillet (21h). Retour sur la rencontre et les buts.

Un duel de titans !

Malgré la chaleur écrasante du Caire (38°C), c’est avec beaucoup d’intensité qu’a débuté le choc le plus attendu de ces quarts de finale entre les Éléphants ivoiriens et les Fennecs algériens. D’entrée, ce sont les hommes d’Ibrahim Kamara qui se révèlent les plus dangereux. Servi à l’entrée de la surface, Max-Alain Gradel enroule du droit en direction du petit filet opposé. M’Bohli se détend bien et dévie le cuir sur le montant (5′). Première frayeur. Quelques instants plus tard seulement, Wilfried Zaha alarme la défense des Fennecs. L’attaquant des Élephants élimine son vis à vis et part côté droit. Il adresse un centre devant le but mais Gradel ne peut reprendre (8′). L’Algérie est en grande difficulté dans ce début de rencontre.

A LIRE AUSSI:   Algérie : l’ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal lui aussi écroué

À la fin du premier quart d’heure, les Fennecs répondent enfin aux ardeurs ivoiriennes. Riyad Mahrez est le premier à dégainer. Servi dans la surface de réparation, le capitaine part sur la gauche et s’essaye. Mais sa tentative, trop croisée, fuit le cadre (14′). Après ce premier coup de chaleur côté ivoirien, les Éléphants réagissent et sont tout proches d’ouvrir la marque. À la suite d’un coup franc repoussé, Mamadou Bagayoko percute avant de centrer au premier poteau. Wilfried Kanon, le défenseur central, reprend du plat du pied à bout portant mais Aïssa Mandi sauve les siens (17′).

Et, contre toute attente, ce sont les Fennecs qui finissent par débloquer les compteurs. Servi au point de penalty par Bensebaini, Feghouli reprend en première intention pour tromper Gbohou (20′). L’international algérien signe son premier but dans cette 32e édition de la CAN 2019 et lance les hostilités.

Après l’ouverture du score, les Algériens sont frappés d’un premier coup dur. Sur un duel anodin, Youcef Atal tombe sur le ballon et semble se luxer la clavicule (25′). Le Niçois réclame le changement et est remplacé par Mehdi Zeffane (30′). À la demi-heure de jeu, les esprits s’échauffent, les fautes se multiplient et le jeu devient de plus en plus haché. En fin de première période, le rythme retombe d’un cran. Les esprits s’échauffent, les fautes se multiplient et le jeu devient de plus en plus haché. D’un côté, la Côte d’Ivoire sort peu à peu de son match, tandis que de l’autre l’Algérie se livre moins et ne parvient plus à inquiéter son adversaire. À la pause, les Fennecs font la course en tête .

A LIRE AUSSI:   Côte d'Ivoire : Marcel Amon-Tanoh annonce sa démission du gouvernement

Au retour des vestiaires, les hommes de Djamel Belmadi réalisent une très bonne entame de seconde mi-temps. Lancé à pleine vitesse dans la profondeur, Bounedjah est fauché dans la surface de réparation par Gbohou. L’attaquant des Fennecs tire le penalty, mais sa tentative s’écrase sur la barre transversale (49′). L’Algérie manque l’opportunité de faire le break et les Élephants soufflent un grand coup !

Très vite, la Côte d’Ivoire réagit. Dans un angle fermé sur la gauche de la surface, Kodjia temporise avant de frapper au but. Sur la trajectoire, Mandi dévie le ballon et manque de tromper M’Bolhi qui, vigilant, repousse en corner (50′). Quelques instants plus tard, un coup dur frappe cette fois-ci les Éléphants. Blessé, Wilfried Kanon, pilier de la défense, doit laisser sa place à Cheick Comara (52′). Mais puisque les Algériens ne réussissent pas à se mettre à l’abri, les Ivoiriens en profitent. Après un ballon perdu dans le rond central, Kodjia est servi à l’entrée de la surface et se défait de la défense ivoirienne. L’attaquant conclut par une frappe à ras de terre imparable pour M’Bolhi (62′). Le match est relancé !

Après l’égalisation, l’Algérie hausse son niveau de jeu et manque de reprendre l’avantage. Trouvé à l’entrée de la surface, Baghdad Bounedjah déclenche une frappe du droit. Mais Gbohou repousse en corner (66′). Puis, Riyad Mahrez, d’une frappe croisée puissante bat le portier ivoirien. Mais c’était sans compter sur Bagayoko qui se sacrifie pour sauver les siens (68′) ! Le match s’emballe et Zaha est tout proche d’inscrire le deuxième but ivoirien. Mais l’attaquant manque sa reprise de volée (74′). La fin de match est ternie par une succession de fautes commises de part et d’autre. Chacun des deux effectifs poussent pour prendre l’avantage à l’instar de Ounas (87′, 89′) ou Gradel (90’+5). Sans succès. Côte d’Ivoire et Algérie devront se départager en prolongations.

A LIRE AUSSI:   Cameroun : l’ancien Premier ministre Sadou Hayatou est décédé à Genève

En prolongations, ce sont les Ivoiriens qui prennent l’ascendant sur le terrain. D’abord, Cornet est proche de crucifier les Fennecs. Mais Guedioura se sacrifie d’un tacle catastrophe (97′). Puis, Gradel réalise une frappe enveloppée qui passe à quelques centimètres de la transversale de M’Bolhi (99′). Enfin, au terme d’un énorme cafouillage dans la surface de réparation, Mehdi Zeffane sauve le cuir sur sa ligne (101′). Les Algériens tiennent le choc mais sont au bord du craquage.

Au changement de côté, les deux équipes ne prennent pas vraiment de risques et semblent plutôt attendre la séance des tirs au but. L’Algérie a eu deux balles de match dans cette deuxième partie des prolongations (Slimani (113′) et (Delort, 122′). Mais les Fennecs n’ont pas su les concrétiser. Les deux nations sont condamnées aux tirs au but. Et c’est l’Algérie qui prend le meilleur sur la Côte d’Ivoire, grâce à deux manqués des Éléphants. Les hommes de Djamel Belmadi se qualifient pour la demi-finale et affronteront le Nigéria, dimanche 14 juillet (21h).

Source:Le point Afrique/Mis en ligne :Lhi-tshiess Makaya-exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

Le FMI valide un programme d’aide au Congo-Brazzaville

Read Next

CAN 2019 : la Tunisie écarte Madagascar (3-0) et s’offre une demi-finale