Prix Nobel de la paix : Abiy Ahmed répond à Donald Trump

Après sa sortie sur l’attribution du prix Nobel de la paix, Donald Trump n’a pas attendu longtemps pour recevoir sa réponse du récipiendaire de 2019, le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed.

Lors d’une récente sortie médiatisée, le président américain Donald Trump a semblé s’attribuer le mérite du prix Nobel de la paix 2019.

En octobre dernier, M. Abiy a reçu le prix après avoir signé un accord avec le président érythréen Isaias Afwerki pour mettre fin à « l’état de guerre » entre les deux nations.

Mais lors d’un meeting électoral, M. Trump a laissé entendre qu’il aurait dû recevoir le prix Nobel de la paix. Il a affirmé ceci :

« Je vais vous parler du prix Nobel de la Paix. J’ai fait un accord, j’ai sauvé un pays et j’ai entendu que le chef de ce pays reçoit maintenant le prix Nobel de la Paix pour avoir sauvé ce pays ».

« Je me suis dit : Quoi, est-ce que j’ai quelque chose à voir avec ça? Oui, bien sûr. Mais vous savez, c’est comme ça. (…). J’ai évité une grande guerre, j’en ai évité plein », poursuit-il.

Bien avant cela, il a indiqué qu’il pourrait « obtenir le prix Nobel de la paix pour beaucoup de choses s’ils l’attribuaient de manière honnête, mais ce n’est pas le cas ».

M. Abiy a déclaré qu’il n’avait « aucune idée des critères, de la manière dont le Comité Nobel sélectionne un individu pour le prix « .

Il a donc déclaré que si M. Trump voulait se plaindre, il devait se rendre au Comité Nobel à Oslo.

« Je ne travaille pas pour le prix, je travaille pour la paix, une chose très importante pour notre région », a-t-il ajouté.

A LIRE AUSSI:   Kenya : le gouverneur de Nairobi arrêté pour malversations financières

M. Abiy répondait à la question d’un journaliste à Pretoria, la capitale de l’Afrique du Sud.

Source: BBC Afrique/Mis en ligne: Lhi-tshiess Makaya-exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

CÔTE D’IVOIRE : Dialogue politique, visite à Oumé et Gagnoa, rentrée politique très chargée pour Gon Coulibaly

Read Next

Barrage sur le Nil : l’Ethiopie demande à l’Afrique du Sud de faciliter un accord avec l’Egypte