Le Botswana organisera des élections nationales et locales le 23 octobre

Mokgweetsi Masisi président du Botswana

Le président du Botswana, Mokgweetsi Masisi, a fixé le 23 octobre la date des élections législatives et locales, a annoncé lundi la Commission électorale indépendante (CEI).

Le scrutin élira 57 représentants de l’assemblée nationale et de 490 représentants des gouvernements locaux, a déclaré le porte-parole de la CEI, Osupile Maroba, dans un communiqué.Le chef du parti politique qui remporte le plus de sièges au parlement deviendra président du pays.

Le Parti démocratique du Botswana (BDP) de Masisi est au pouvoir depuis l’indépendance de la Grande-Bretagne en 1966, mais son soutien s’est érodé progressivement et, en 2014, il a perdu le vote populaire pour la première fois.

Masisi est arrivé au pouvoir en avril 2018 après une transition bien préparée, succédant à Ian Khama, qui avait purgé une peine maximale de 10 ans.Le principal adversaire du BDP est une coalition de l’opposition, le Umbrella for Democratic Change (UDC), qui affirme que le BDP est au pouvoir depuis trop longtemps et qu’il a été à l’origine d’une corruption accrue, du chômage et de l’inégalité.

Masisi a promis des réformes pour lutter contre le chômage et la corruption.

La Banque mondiale a classé le Botswana parmi les pays les plus inégalitaires au monde. Masisi a également promis d’étendre plus largement les bénéfices de la croissance économique et de réduire la pauvreté.

Khama avait trié sur le volet Masisi comme successeur, mais les deux hommes se sont brouillés au sujet des actions de Masisi, notamment la levée récente d’une suspension de la chasse au gros gibier. Khama a démissionné du parti au pouvoir en mai.

A LIRE AUSSI:   Tunisie : l'élection présidentielle risque d'être invalidée

Depuis lors, il a contribué à la création d’un nouveau parti d’opposition, le Front patriotique du Botswana (BPF).

Source: Reuters/Mis en ligne :Lhi-tshiess Makaya-exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

Mali : le FMI approuve un nouvel accord de 191,9 millions de dollars

Read Next

Algérie : le corps électoral convoqué le 15 septembre ?