Algérie : le directeur général de la Sûreté nationale limogé

Le chef de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), Abdelkader Kara Bouhadba, a été limogé le 24 août. Selon une source sécuritaire, ce départ forcé est lié à la bousculade mortelle à l’entrée du concert du rappeur Soolking à Alger.

Moins de sept mois après sa nomination, Abdelkader Kara Bouhadba est déjà sommé de faire ses cartons. Le président par intérim, Abdelkader Bensalah, « a nommé Kalifa Ounissi » pour le remplacer, selon un communiqué de la présidence.

Aucun motif officiel n’a été donné à ce changement à la tête de la DGSN, qui chapeaute les différents services de police. Mais ce limogeage intervient quelques heures après la démission de la ministre de la Culture, Meriem Merdaci, au surlendemain de la mort de cinq jeunes dans une bousculade à l’entrée d’un concert du rappeur Soolking, à Alger.

Les services de sécurité critiqués

Une source de sécurité a affirmé que le limogeage de Abdelkader Kara Bouhadba, nommé en février, était « lié au concert de Soolking ». De nombreux internautes ont notamment mis en cause une défaillance des services de sécurité après la bousculade devant le Stade du 20-Août – l’un des plus anciens du pays – où avait débuté le concert.

Le parquet d’Alger a annoncé l’ouverture d’une enquête devant « déterminer les responsabilités et les circonstances de cet accident ».

Source: Jeune Afrique/Mis en ligne :Lhi-tshiess Makaya-exaucée

A LIRE AUSSI:   Au Soudan, les leaders de la contestation n’ont pas d’objection à remettre Omar Al-Bachir à la CPI

Tribune d'Afrique

Read Previous

En perte de vitesse, le G5 Sahel s’invite au sommet du G7

Read Next

Règlements de compte entre les généraux algériens