Selon les représentants des joueurs, aucune solution facile pour s’adapter à la CAN

equipe algerienne pendant la can2019

Les représentants des joueurs craignent que le déplacement de la Coupe d’Afrique des nations de l’année prochaine en janvier ne crée des difficultés pour les footballeurs du continent, mais disent qu’il n’y a pas de solution facile quant à la manière d’intégrer la compétition dans le calendrier.

Le pays hôte, le Cameroun, a annoncé la semaine dernière que la compétition de 24 équipes se déroulerait en janvier et février car le créneau initial de juin / juillet coïncidait avec la saison des pluies.

Cependant, cela signifie que les clubs européens devront libérer des joueurs au milieu de la saison, ce qui a été décrit comme une catastrophe par le manager de Liverpool Juergen Klopp.

Jonas Baer-Hoffmann, le secrétaire général du syndicat mondial des joueurs FIFPro, a déclaré qu’aucune période n’était idéale car juin / juillet aurait été pris en sandwich entre la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA remaniée et le début de la saison européenne.

« Avec la Coupe du monde des clubs insérée dans le calendrier, nous avons pensé qu’il serait inacceptable que les joueurs jouent toutes ces compétitions successivement », a-t-il déclaré à Reuters en marge d’une conférence de l’Organisation internationale du Travail.

« Mais (janvier / février) s’est également avéré très difficile ces dernières années parce que vous demandez aux joueurs de s’éloigner de l’environnement de leur club pendant des semaines. »

Il a dit que les semaines manquantes de la saison des clubs étaient un défi même pour les joueurs vedettes alors que, pour ceux qui se disputent une place dans l’équipe, ce serait «très, très difficile».

A LIRE AUSSI:   Tunisie : Béji Caïd Essebsi refuse de signer les amendements de la loi électorale

«En fin de compte, nous devons avoir une conversation sur l’alignement de tous ces tournois sur le cycle de quatre ans. Cela créera un peu plus d’espace et un peu plus de compromis entre les obligations de l’équipe nationale et du club », a-t-il déclaré. « En ce moment, on a l’impression qu’il n’y a pas vraiment de bonne solution. »

L’AFCON, qui se tient traditionnellement tous les deux ans en janvier et février, a été déplacée en juillet pour l’édition 2019 en Égypte afin d’éviter des heurts avec la saison européenne, mais cela a suscité des plaintes concernant la chaleur.

L’ancien international camerounais Geremi Njitap, qui a remporté plus de 100 sélections et est maintenant à la tête du syndicat des joueurs de son pays, Synafoc, a déclaré que certains joueurs pourraient quitter leur équipe nationale plutôt que de manquer des matchs de club.

« Cela mettra les joueurs dans une position difficile … certains joueurs démissionneront de leurs équipes nationales », a déclaré l’ancien joueur du Real Madrid et de Chelsea à Reuters. « Et si beaucoup d’équipes perdent leurs joueurs, cela dévaluera la compétition. »

Il a dit que cela pourrait également rendre plus difficile pour les joueurs africains de gagner des mouvements dans les clubs européens.

« Une fois que le club se rendra compte qu’il ira en équipe nationale, ses chances d’être signé chuteront », a-t-il déclaré.

Il a dit qu’un tournoi quadriennal serait la meilleure solution. « Il vaut mieux s’organiser tous les quatre ans et trouver une période fixe, ne pas changer tout le temps », a-t-il dit.

Source: Reuters Afrique/Mis en ligne: Lhi-tshiess Makaya-exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

Le ministre tanzanien des Affaires intérieures a licencié un contrat de 453 millions de dollars

Read Next

Angola: inculpée, Isabel dos Santos rejette les accusations portées contre elle