Report des Jeux olympiques de la jeunesse de 2022 à Dakar, un coup dur pour les jeunes athlètes

L’événement, réservé aux athlètes entre 15 et 18 ans, est reporté à …2026. Ce devait être les premiers Jeux Olympiques organisés sur le continent. Ce report est lié à la pandémie de coronavirus, qui a perturbé tout le calendrier sportif international. Une décision « qui répond à une exigence de responsabilité et un souci d’efficacité », selon les responsables sénégalais de l’organisation, qui ont tenu une conférence de presse ce jeudi.

Après Tokyo en 2021, 2024 était pris, par les JO d’été de Paris. 2028 aussi, avec les Jeux de Los Angeles. Il ne restait donc que 2026, « seule plage disponible », explique le président du Comité national olympique sénégalais Mamadou Diagna Ndiaye. « La décision qui a été prise de façon commune par le Sénégal et le CIO n’est due à aucun retard sur la préparation des Jeux. C’est quelque chose qui s’inscrit tout naturellement dans l’agenda olympique. Nous étions prêts pour être dans les temps. »

4000 jeunes de 15 à 18 ans issus de plus de 200 pays étaient attendus pour cette compétition au Sénégal. En 2026, ces athlètes auront donc dépassé la limite d’âge. Ibrahima Wade, coordonnateur des Jeux Olympiques de la Jeunesse, assure comprendre leur déception, mais « nous avons quand même pour ces jeunes une opportunité : les Jeux africains de la Jeunesse, qui auront lieu au Lesotho en 2022. Ce ne sont pas les Jeux Olympiques, mais c’est une occasion de défendre les couleurs du Sénégal à l’échelle africaine. »

Le Comité national olympique dit aussi réfléchir à l’organisation d’un autre événement sportif, « à mi-parcours, pour tester les jeunes athlètes ».

A LIRE AUSSI:   Guinée-Bissau : le président Vaz reçoit un chef de l’armée et garde le silence après les mises en garde de la Cedeao

Source: Rfi Afrique /Mis en ligne :Lhi-tshiess Makaya-exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

Au Maroc, 110 journalistes se mobilisent contre les « médias de diffamation »