Maurice élit le Premier ministre en exercice pour un mandat de cinq ans

Le Mouvement socialiste au pouvoir (MSM), au pouvoir à Maurice, a remporté plus de la moitié des sièges au Parlement, procurant au Premier ministre sortant Pravind Kumar Jugnauth un mandat de cinq ans, dont les résultats des élections intérimaires ont été publiés vendredi.

Le vote de jeudi a été dominé par des appels en faveur d’une répartition plus équitable des richesses sur la prospère île de 1,3 million d’habitants située dans l’océan Indien, qui se vante d’être un pont entre l’Afrique et l’Asie et dotée d’un secteur financier florissant.

Le MSM a remporté 35 des 62 sièges à pourvoir tandis que ses rivaux, le Parti travailliste et le Mouvement militant mauricien (MMM), ont respectivement remporté 15 et 10 sièges, a annoncé la commission électorale.

Deux sièges sur l’île de Rodrigues ont été remportés par le parti de l’Organisation du peuple de Rodrigues (OPR).

Jugnauth, 57 ans, est devenu Premier ministre en 2017 lorsque son père a démissionné de son poste et a déjà introduit un salaire minimum pour tenter d’améliorer la répartition de la richesse.

Les trois partis ont fait campagne pour renforcer encore l’État providence et améliorer l’égalité dans l’un des pays les plus stables et les plus riches d’Afrique.

Les résultats finaux sont attendus plus tard vendredi soir, a déclaré le commissaire aux élections, Irfan Rahman.

Quelque 723 660 électeurs, soit 76,84% des personnes éligibles, se sont rendus aux urnes, ont indiqué des responsables.

Le taux de participation était 2% plus élevé que lors des dernières élections.

Maurice s’attend à ce que son économie, qui dépend du tourisme et des services financiers, se développe de 4,1% l’an prochain, contre 3,8% cette année. Les analystes s’attendent à ce que la diversification économique se poursuive, quel que soit le vainqueur de l’élection.

A LIRE AUSSI:   Algérie : Gaïd Salah rejette « catégoriquement » tout « préalable » au dialogue

Les partis rivaux, arguant que le règne de la famille Jugnauth avait été marqué par le népotisme et la corruption, avaient lancé un appel aux électeurs pour qu’ils choisissent le changement.

Les investissements directs étrangers à Maurice ont totalisé 10,68 milliards de roupies (295 millions de dollars) au cours des six premiers mois de 2019, contre 8,84 milliards un an auparavant, selon les chiffres officiels.

Source: Reuters Afrique/Mis en ligne : Lhi-tshiess Makaya-exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

Soudan du Sud : cent jours de plus accordés à Salva Kiir et Riek Machar pour former un gouvernement

Read Next

L’Afrique incontournable pour conduire la transition énergétique mondiale