Les créanciers de South African Airways approuvent un plan de sauvetage

south africa airways

Les créanciers de South African Airways (SAA) ont approuvé mardi un plan de sauvetage pour la compagnie aérienne en difficulté, qui nécessite au moins 10 milliards de rands (596 millions de dollars) de nouveaux fonds, jetant la balle dans la cour du gouvernement pour trouver l’argent.

La société d’État SAA, qui a réalisé un bénéfice pour la dernière fois en 2011, est entrée en faillite en décembre et a suspendu les vols commerciaux de passagers en mars lorsque le gouvernement a imposé l’une des interdictions les plus strictes au monde pour contenir le nouveau coronavirus.

Les querelles acharnées entre les administrateurs de la compagnie aérienne, le gouvernement et les syndicats ont compliqué les efforts de sauvetage, ce qui a retardé la publication d’un plan de restructuration jusqu’au mois dernier.

Ce plan prévoit de réduire la flotte de la compagnie aérienne et de supprimer des emplois avant de progressivement augmenter les opérations à mesure que la perturbation causée par COVID-19 s’atténue.

L’administrateur Siviwe Dongwana a déclaré à un créancier réuni que le plan avait été approuvé par 86% des voix.

« Il s’agit d’un pas en avant important pour la compagnie aérienne et apporte la certitude indispensable à une restructuration de l’ASA », a-t-il ajouté dans un communiqué.

Dongwana a déclaré que le ministère des Entreprises publiques (DPE), le ministère responsable de la SAA, avait déclaré qu’il donnerait aux administrateurs une lettre avec un engagement de financement mercredi, à temps pour une date limite stipulée dans le plan de sauvetage.

Le DPE a déclaré à Reuters la semaine dernière qu’il était en bonne voie de prendre l’engagement de financement.

A LIRE AUSSI:   CÔTE D’IVOIRE : Construction de château d’eau, connexion à l'électricité, Gon Coulibaly omniprésent

On ne sait pas encore d’où proviendra le financement, après que le ministre des Finances n’ait alloué aucun nouvel argent à la SAA dans un budget d’urgence. Le gouvernement a déclaré avoir discuté avec des investisseurs et des partenaires potentiels, mais a donné peu de détails.

Le directeur général par intérim du DPE, Kgathatso Tlhakudi, a déclaré au créancier réuni que le gouvernement devrait annoncer prochainement des partenaires stratégiques privilégiés pour le groupe SAA et ses unités commerciales. Il a ajouté qu’un conseil d’administration intérimaire pour la nouvelle SAA serait révélé prochainement.

Source: Reuters Afrique /Mis en ligne :Lhi-tshiess Makaya-exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

Un détournement du Coran, posté sur Facebook, vaut une peine de six mois de prison à une jeune Tunisienne

Read Next

L’Egypte, le Soudan et l’Ethiopie sont dans l’impasse sur le barrage du Nil dans de nouveaux pourparlers