La CAF annule son contrat d’un milliard de dollars avec Lagardere Sports

L’organe dirigeant du football africain a annulé un accord d’un milliard de dollars sur les droits de télévision et de marketing avec Lagardere Sports à la suite de jugements distincts selon lesquels il aurait enfreint les règles de la concurrence, mais M. Lagardere s’est battu pour faire respecter le contrat

La compagnie française, qualifiée de « illégale, déraisonnable et injustifiée » par la Confédération africaine de football (CAF), a annoncé qu’elle défendrait son accord avec la CAF, conclu de 2017 à 2028.

Elle a laissé entendre qu’elle pourrait accepter des modifications aux termes de l’accord, mais que si tout le reste échouait, elle demanderait une compensation en espèces.

La CAF a déclaré qu’elle n’avait pas d’autre choix que d’annuler l’accord après que deux jugements de la cour eurent été défavorables.

En novembre dernier, un tribunal du Caire avait déclaré que l’accord était contraire aux « règles de la concurrence égyptienne, car M. Lagardere a été désigné agent exclusif des droits marketing et médiatiques de la CAF pour une période ininterrompue de 20 ans sans appel d’offres ouvert », a déclaré la CAF dans un communiqué.

Le tribunal a condamné à une amende de 100 millions de livres égyptiennes CAF (6,2 millions de dollars).

La Commission de la concurrence du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (CCC) avait également constaté en 2017 que l’accord contrevenait aux règles de la concurrence.

« Compte tenu de l’évolution de la situation, la CAF n’a d’autre choix que de résilier l’accord », a-t-il déclaré.

« La résiliation de l’accord est la conséquence juridique des jugements des tribunaux égyptiens et des recommandations et de la décision imminente du CCC », a-t-il déclaré.

A LIRE AUSSI:   Football : Ahmad Ahmad, le président de la CAF, interpellé à Paris

Arnaud Lagardere, associé directeur de la firme française, a déclaré qu’il lutterait contre le déménagement de la CAF, accepterait les modifications si nécessaire – ou demanderait une indemnisation en espèces pour la perte de l’entreprise.

«Nous avons un cas très solide et nous ferons tout ce qui est nécessaire pour maintenir le contrat, faire face à davantage de changements ou obtenir un montant important en espèces», a-t-il déclaré vendredi dans un communiqué.

« C’est vraiment injuste et même si je sais que personne ne devrait être trop franc ou naïf dans ce domaine, je pense que nous ne méritons pas un tel traitement. »

Lagardere Sports n’a pas abordé directement le tribunal ni le point de vue de la CCC selon lesquels son accord enfreignait les règles de la concurrence.

Lagardere participe à la production télévisée d’événements des FAC depuis près de deux décennies.

Les radiodiffuseurs ont annoncé que la couverture prévue des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations de la semaine prochaine, dont Lagardere était responsable, avait été annulée. De telles annulations ont eu lieu auparavant, bien que généralement pour des raisons logistiques.

Source: Reuters Afrique/Mis en ligne : Lhi-tshiess Makaya-exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

Cinéma : les Oscars se prennent les pieds dans « Lionheart »

Read Next

RDC: la BAD semble convaincue par les politiques engagées par la présidence