Covid-19 : la BEAC suspend son opération principale sur le marché monétaire (officiel)

siège-beac

La Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) a annoncé, par voie de communiqué parvenu mercredi à APA la suspension, «pour cause de crise sanitaire actuelle liée à la pandémie du Covid-19 sur la liquidité du système bancaire» sous-régional, qu’elle n’interviendra pas sur le marché monétaire au titre de son opération principale du 26 mars au 2 avril 2020.

L’Institut d’émission a cependant invité les établissements de crédit à besoins de financement à se diriger vers son guichet de la facilité de prêt marginal aux conditions usuelles.

 L’opération principale d’injection de liquidité, entrée en vigueur en juin 2018 en droite ligne du nouveau cadre opérationnel, est un appel d’offres à taux multiples permettant à la Banque centrale de disposer d’argent frais qu’elle met à la disposition des établissements financiers. Plus exigeante en matière de prévisions de liquidité, cette technique d’adjudication présente, selon la BEAC, l’avantage d’inciter lesdits établissements à dynamiser la gestion de leur trésorerie.

 Reste que cette mesure s’inscrit à l’opposé des récentes préconisations de l’Association professionnelle des établissements de crédit du Cameroun (APECCAM), qui depuis le 20 mars a invité la Banque à renoncer, temporairement, à la décision de réduction des liquidités dans le système bancaire, une décision prise en février 2020 dernier.

 Pour cette corporation, la BEAC devrait plutôt envisager de faciliter l’accès des banques au marché monétaire par la baisse de ses taux d’intérêts et l’augmentation des plafonds de refinancement en cas de pression de liquidités, de manière à permettra aux établissements de crédit de la sous-région d’anticiper sur les difficultés de leurs économies en rapport avec la pandémie du coronavirus.

A LIRE AUSSI:   Coronavirus : l’Union africaine dénonce les discriminations dont sont victimes les Africains en Chine

Source: APA News/Mis en ligne: Lhi-Tshiess Makaya-Exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

Coronavirus : le premier ministre éthiopien demande 150 milliards de dollars d’aide pour l’Afrique

Read Next

Quand l’Afrique subsaharienne soutient le Maroc au Sahara occidental