Côte d’Ivoire: la période du contentieux des listes électorales prolongée et mouvementée

Cei

En Côte d’Ivoire, la période du contentieux des listes électorales est prolongée. Ce moment permet à tous de contester le contenu de ces listes cruciales pour la présidentielle d’octobre. Il s’achèvera finalement mardi, et promet d’être lourd.

La plateforme proche de l’ex-président Laurent Gbagbo Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS) accuse la Commission électorale indépendante et la majorité de fraude organisée. Jean-Gervais Tchéidé, vice-président d’EDS, parle de plusieurs centaines de milliers de personnes ajoutées illégalement sur la liste électorale. Il s’agirait essentiellement d’étrangers, selon lui.

« C’est ahurissant et énorme », réagit Jean-Gervais Tchéidé. Il explique que le mouvement a notamment effectué un croisement par ordinateur avec la liste utilisée en 2010. Le responsable dénonce également la corruption d’agents de la CEI, qui auraient reçu de l’argent pour ajouter des personnes sur le document.

La CEI, elle, rétorque que la période de contentieux est là pour ça, que la procédure est prévue, et qu’une personne a le droit de demander la radiation d’une autre. Mais attention, « il faut apporter la preuve. On ne se cache pas derrière un délit de faciès ou de patronyme », répond Emile Ebrottié, porte-parole de la Commission.

EDS a également déposé un recours concernant Laurent Gbagbo lui-même et son absence des listes électorales. Pour le mouvement, l’ex-président serait victime d’une manipulation, à cause d’une condamnation par contumace qui ne devrait pas l’empêcher de voter.

Un recours a aussi été déposé ce matin pour le Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep) au sujet de son leader Charles Blé Goudé, qui serait également absent de la liste. Le mouvement a lui aussi constaté des irrégularités. Elles concerneraient ses propres membres et leurs familles, qui auraient été retiré de la liste électorale. Dans tous les cas, pour chaque problème constaté, EDS et le Cojep ont promis d’aller au bout des procédures de recours.

A LIRE AUSSI:   COTE D’IVOIRE : Amadou Gon Coulibaly à Abidjan ce jeudi

Source: Rfi Afrique /Mis en ligne :Lhi-Tshiess Makaya-Exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

La population de prisonniers en Ouganda augmente, faisant craindre une épidémie de COVID-19