CAN 2019 : le Bénin crée l’exploit et élimine le Maroc !

Vainqueurs surprise des Lions de l’Atlas (1-1, 1-4 t.a.b.), les Écureuils se qualifient pour les quarts de finale de la CAN pour la première fois de leur histoire.

C’est la première sensation de cette Coupe d’Afrique des Nations 2019 ! Contre toute attente, le Bénin s’impose 1-1, 1-4 t.a.b. contre les Lions de l’Atlas. Les Écureuils accèdent au quart de finale de la compétition pour la première fois de leur histoire. Les Marocains, pourtant largement dominateurs, sont éliminés de la CAN. Retour sur la rencontre et les buts.

LE RÉSUMÉ. L’exploit des Écureuils !

Ce vendredi, au stade Al-Salam du Caire, les Lions de l’Atlas (3 victoires en autant de matches) partaient largement favoris face à des Écureuils du Bénin qui accédaient pour la première fois de leur histoire au second tour de la CAN. Et sans surprise, le Maroc fait parler sa domination technique et tactique en monopolisant le ballon dès l’entame de cette rencontre. C’est d’abord En-Nesyri qui alarme la défense béninoise. Après un très bon appel dans la profondeur, Amrabat remet instantanément vers En-Nesyri qui arrive à reprendre la balle malgré le contre du défenseur. Pris légèrement à contre-pied, le gardien arrive finalement à dégager en corner (5′). Voilà la première occasion du match ! Quelques minutes plus tard, Hakim Ziyech se la joue à la fois passeur (7′) et tireur (10′). Mais le joueur de l’Ajax manque de précision dans ses deux gestes.

De son côté, le Bénin joue très regroupé avec un milieu très dense et une défense bien organisée. Les Écureuils vont d’ailleurs signé la première tentative cadrée de cette rencontre. Sur une très longue touche, Poté parvient à reprendre la balle du sommet du crâne, mais c’est capté très facilement par Yassine Bounou (22′). Ce sera la seule occasion béninoise de cette première mi-temps… En face, si le Maroc impose son rythme, les hommes d’Hervé Renard ne réussissent pas à inquiéter le bloc défensif adverse malgré les tentatives de Ziyech (28′, 36′), ou Belhanda (29′). À l’instar des trois premiers matches, les Lions de l’Atlas ont tout le mal du monde à concrétiser leur domination. Beaucoup de déchets techniques côté marocain dans le dernier geste. À la pause, les statistiques parlent d’elles-même : 66 % de possession pour le Maroc, 6 tirs dont 2 cadrés. Les Écureuils n’ont quant à eux tenté qu’une seule frappe, mais restent solides et tiennent le match nul.

A LIRE AUSSI:   Maroc : le roi appelle les banques à soutenir les jeunes

Au retour des vestiaires, les deux effectifs reviennent avec les mêmes ambitions. Les Marocains attaquent, à l’instar de Nabil Dirar (47′), Belhanda (52′). Mais contre toute attente, ce sont les Écureuils qui ouvrent le score. Sur un corner tiré venu de la droite, Moise Adilehou prend l’ascendant sur son vis à vis et place un plat du pied avant de débloquer les compteurs (53′). Le défenseur central signe son premier but en sélection ! Le Bénin crée la sensation au Caire et fait désormais la course en tête dans ce huitième de finale. Les Marocains, quant à eux, vont devoir changer bien des choses pour espérer revenir dans cette rencontre.

Immédiatement, les Marocains tentent de réagir. Mais les hommes d’Hervé Renard font face à une équipe du Bénin plus défensive que jamais. D’abord, sur un bon centre d’Amrabat, Sofiane Boufal, tout juste entré en jeu, place une tête plongeante avec rebond au second poteau. Mais le cuir passe au-dessus de la barre transversale des Écureuils (60′). Puis, c’est Hakimi qui s’essaye (63′). Enfin, Hakim Ziyech pousse pour recoller au score (73′). Sans succès. Il faudra attendre la 75e minute de jeu pour que Youssef En-Nesyri délivre les siens. Sur une énorme erreur défensive de Jordan Adéoti, Mbark Boussoufa récupère le ballon à l’entrée de la surface et offre une balle d’égalisation à l’attaquant des Lions de l’Atlas qui, seul face au gardien, ne tremble pas et transforme. Un but entièrement mérité au vu de leur domination dans ce match. Le Maroc revient de loin dans ce match (1-1, 75′).

A LIRE AUSSI:   Au Mali, le sentiment antifrançais gagne du terrain

Après ce but salvateur, les coéquipiers d’Hakim Ziyech profitent du coup de mou béninois pour tenter de prendre l’avantage. L’attaquant de l’Ajax Amsterdam prend ainsi sa chance sur coup franc à 25 mètres côté gauche. D’une frappe cadrée puissante, il oblige Saturnin Allagbé, le portier des Écureuils, à dégager des poings (82′). Le Bénin est sous pression ! Et c’est peu dire. Après une faute d’Adéoti sur Boufal, le Maroc obtient un coup-franc parfaitement placé à l’entrée de la surface. Boussoufa se charge de le frapper mais le gardien du Bénin se détend parfaitement et réalise un superbe arrêt (88′).

Mais les Écureuils finissent par craquer à la toute fin du temps additionnel. Lancé à pleine vitesse, Achraf Hakimi est touché dans la surface de réparation par Stéphane Séssegnon. L’arrière droit obtient un penalty (94′). C’est Hakim Ziyech qui se présente face à Allagbé. L’attaquant de l’Ajax s’élance et trouve le poteau adverse (96′). Terrible pour le Maroc qui se voyait déjà en quarts. Au terme du temps règlementaire, les 22 acteurs de cette rencontre ne sont pas parvenus à se départager. Ce sera donc 30 minutes de bonheur supplémentaire !

Après une courte pause, les jambes se font lourdes et les organismes semblent éprouvés, notamment côté béninois. De son côté, le Maroc repart de l’avant. Définitivement, les Lions de l’Atlas sont déterminés à remporter ce match sans passer par la case tirs au but. Et l’arbitre va donner un énorme coup de pouce aux hommes d’Hervé Renard en excluant Khaled Adenon, dans l’incompréhension générale (97′). Les cartes sont totalement rebattues et le Maroc en profite pour attaquer.

A LIRE AUSSI:   Mali : plusieurs milliers de personnes réunies à Bamako pour soutenir l’armée

En infériorité numérique, les Écureuils sont complètement repliés dans leur camp et repoussent les offensives des Maghrébins. Dans cette prolongation, les contacts sont de plus en plus rudes et les cartons jaunes pleuvent. Le match est complètement haché et aucune des deux équipes ne réussit à prendre le dessus, malgré les tentatives de Boufal (108′), Boussoufa (112′) ou encore Ziyech (118′). Place à la séance de tirs au but !

Les Écureuils sont les premiers à tirer. Si côté marocain, Idrissi ne tremble pas face à Allagbé, Boufal rate le deuxième tir au but des Lions de l’Atlas et En-Nesyri le troisième. Contre toute attente, le Bénin élimine le Maroc et poursuit sa folle aventure dans la Coupe d’Afrique des Nations 2019 !

À SUIVRE. Place aux quarts !

Avec trois nuls en autant matches lors de la phase de groupe, le Bénin poursuit ainsi sa série d’invincibilité grâce à cette victoire contre le Maroc (1-1, 1-4 t.a.b.). Les Écureuils créent la sensation et affronteront le vainqueur de la rencontre Ouganda-Sénégal, le 10 juillet prochain à 18 heures, en quarts de finale de la compétition. Une rencontre à suivre en direct sur le site du Point !

Source: Le point /Mis en ligne :Lhi-tshiess Makaya-exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

Mahamadou Issoufou: le terrorisme au Sahel, une menace pour le «monde entier»

Read Next

Algérie : à Alger, 57 ans après l’indépendance, la rue fête la « renaissance »