Un tribunal zimbabwéen libère un journaliste accusé d’entrave à la justice

Hopewell Chin’ono

Le journaliste zimbabwéen et critique gouvernemental Hopewell Chin’ono a été libéré sous caution vendredi après avoir été arrêté il y a deux semaines pour obstruction à la justice.

L’arrestation de Chin’ono et celle de dizaines d’activistes au cours des quatre derniers mois ont conduit à des accusations selon lesquelles le gouvernement du président Emmerson Mnangagwa persécutait les opposants, une accusation que les autorités nient.

Chin’ono, qui a critiqué le gouvernement sur les réseaux sociaux, a été arrêté pour la première fois en juillet pour incitation à de violentes manifestations antigouvernementales.

Il nie les accusations distinctes et dit que le gouvernement le persécute pour avoir dénoncé la corruption.

Le juge de la Haute Cour Tawanda Chitapi a conclu vendredi qu’un tribunal inférieur avait commis une erreur en refusant la libération sous caution de Chin’ono, mais a déclaré que le journaliste ne devrait pas utiliser son compte Twitter pour publier des messages qui entravaient la justice.

Source: Reuters Afrique/Mis en ligne: Lhi-Tshiess Makaya-Exaucée

A LIRE AUSSI:   Le Sahel ou l'alignement des catastrophes

Tribune d'Afrique

Read Previous

Sur les îles Canaries, les arrivées massives de migrants africains font craindre l’apparition d’une « nouvelle Lesbos »

Read Next

Présidentielle en Ouganda: l’opposant Bobi Wine inculpé mais relâché sous caution