Ramaphosa s’oppose au projet de couper les routes intérieures de South African Airways

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a déclaré vendredi que son gouvernement n’était pas d’accord avec les plans de couper certaines des routes intérieures de South African Airways (SAA) en difficulté à la fin du mois.

La SAA, détenue par l’État, est entrée dans une forme de protection contre la faillite en décembre et se bat pour sa survie.

Des spécialistes nommés pour tenter de sauver SAA ont déclaré jeudi que SAA cesserait ses vols vers Durban, East London et Port Elizabeth à partir du 29 février dans le cadre des efforts visant à économiser de l’argent et à rendre la compagnie aérienne plus attrayante pour les partenaires potentiels.

Les vols de la SAA vers le Cap se poursuivront sur une base réduite, ont indiqué les spécialistes. 

«Nous ne sommes pas d’accord avec ce que les praticiens de sauvetage ont proposé, à savoir que les vols intérieurs devraient être annulés. Nous voulons savoir quelle est la justification », a déclaré Ramaphosa dans des commentaires diffusés sur la chaîne de télévision publique SABC.

«Nous voulons avoir une discussion avec eux (l’équipe de sauvetage des entreprises), car la SAA n’est pas seulement un grand symbole pour le pays, mais c’est aussi un catalyseur économique.»

En vertu du droit des sociétés sud-africain, l’équipe de sauvetage des entreprises est en droit de prendre les décisions jugées nécessaires pour redresser une entreprise en difficulté, de sorte qu’en théorie, elle peut ignorer les objections de Ramaphosa.

SAA fait partie de plusieurs entités publiques sud-africaines, dont la compagnie d’électricité Eskom, qui sont enlisées dans une crise financière après près d’une décennie de mauvaise gestion. SAA n’a pas réalisé de bénéfices depuis 2011 et a reçu plus de 20 milliards de rands (1,3 milliard de dollars) en renflouements au cours des trois dernières années.

A LIRE AUSSI:   South African Airways obtient un financement d'urgence de 3,5 milliards de rands d'une banque d'État

Source: Reuters Afrique/Mis en ligne: Lhi-tshiess Makaya-exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

Procès Gbagbo : la procureure a l’intention de demander un nouveau procès

Read Next

Credit Suisse : Tidjane Thiam a démissionné