Produits phosphatés : l’OCP consolide ses assises mondiales avec une nouvelle usine

Au premier trimestre 2021, le géant marocain des phosphates posera la première pierre de sa nouvelle usine de production d’acide phosphorique purifié, en partenariat avec l’allemand Budenheim et le belge Prayon. OCP qui célèbre son centenaire vise à renforcer son statut mondial de producteur de produits phosphatés de spécialité.

C’est à travers sa joint-venture Euro Maroc Phosphore (Emaphos) avec l’allemand Budenheim et le belge Prayon que l’OCP pousse son positionnement. Le géant marocain des phosphates annonce la construction à compter du premier trimestre 2021 d’une nouvelle usine de production d’acide phosphorique purifié à Jorf Lasfar, le premier et le plus grand port minéralier d’Afrique situé au nord-ouest du Maroc.

Créé en 1997 d’abord avec Prayor avant l’arrivée plus tard de Budenheim, Emaphos est l’une des premières vitrines du développement de produits phosphatés hors engrais du groupe OCP. L’entreprise, détenue par le groupe marocain dispose déjà d’une usine dans la même localité qui produit 140.000 tonnes d’acide phosphorique purifiée par an (P2 O5/an). Alors que l’OCP de ses partenaires entendent faire de cette filiale un véritable leader mondial dans la production de l’acide phosphorique purifié par voie humide, la future unité permettra de doubler la production d’Emaphos à 280.000 tonnes P2 O5/an à partir du 4ème trimestre 2022, selon les précisions du groupe dans un communiqué diffusé mardi.

Ce projet vient également meubler les festivités du centenaire de l’OCP commémoré le 7 août dernier, mais pour lequel le groupe prévoit des célébrations sur plusieurs mois, jusqu’en 2021.

Au travers de ce nouvel investissement dont les termes n’ont pas été dévoilés, le géant marocain des phosphates entend également « renforcer [son] statut de producteur mondial de produits phosphatés de spécialité ». Ainsi, la production de l’unité de Jorf Lasfar alimentera des marchés internationaux de l’acide phosphorique purifié destiné à des usages spécialisés.

A LIRE AUSSI:   Maroc-France : à Rabat, Jean-Yves Le Drian et Nasser Bourita saluent des « principes identiques »

Pour rappel, l’acide phosphorique purifié est utilisé dans divers domaines, notamment dans la fabrication de certains produits pharmaceutiques, dans l’agroalimentaire pour la production de certaines boissons non alcoolisées ou pour l’adoucissement de l’eau potable et dans d’autres domaines industriels

Source: La Tribune Afrique /Mis en ligne :Lhi-Tshiess Makaya-Exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

Mali : le M5-RFP choisit la désobéissance civile