Les États-Unis et le Kenya lancent officiellement les négociations d’un accord commercial

Le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer,

Kenya et les États-Unis ont officiellement lancé mercredi des négociations pour un pacte commercial bilatéral qui, espèrent les deux économies, pourrait servir de modèle pour des accords supplémentaires sur le continent africain.

Dans une déclaration conjointe, les ministres du commerce des deux pays, Betty Maina et Robert Lighthizer, ont déclaré qu’ils tiendraient un premier cycle de discussions pratiquement au cours des deux prochaines semaines en raison du coronavirus.

Le Kenya veut conclure un accord avec Washington avant l’expiration de la loi sur la croissance et les opportunités en Afrique (AGOA), qui permet aux États d’Afrique subsaharienne d’exporter des milliers de produits vers les États-Unis sans droits de douane ni quotas jusqu’en 2025.

« Nous pensons que cet accord avec le Kenya complétera les efforts d’intégration régionale de l’Afrique, y compris dans la Communauté de l’Afrique de l’Est et la zone continentale de libre-échange continentale africaine … », ont déclaré Maina et Lighthizer.

Le commerce bilatéral de marchandises entre les États-Unis et le Kenya a totalisé 1,1 milliard de dollars en 2019, en hausse de 4,9% par rapport à 2018.

Source :Reuters Afrique /Mis en ligne :Lhi-tshiess Makaya-exaucée

A LIRE AUSSI:   Kenya Airways va licencier du personnel, réduire son réseau et ses actifs -CEO

Tribune d'Afrique

Read Previous

Le chef de l’ONU met en garde contre une ingérence étrangère dans le conflit en Libye à des «niveaux sans précédent»