Les compagnies aériennes gabonaises retirées de la liste noire de l’Union européenne

La Commission européenne a retiré lundi 9 décembre de sa liste noire toutes les compagnies aériennes gabonaises « à la suite d’améliorations en matière de sécurité aérienne » par ce pays, levant l’interdiction de vol dans l’UE qui les frappait.

Le Gabon était inscrit depuis 2008 sur cette liste, actualisée régulièrement, comprenant les compagnies soumises à une interdiction totale ou à des restrictions d’exploitation dans l’Union européenne (UE) pour non respect des normes internationales de sécurité.

La commissaire européenne aux Transports, Adina Valean, a salué « les efforts réalisés par les autorités chargées de la sécurité aérienne au Gabon », dans un communiqué.

Cette décision concerne quatre compagnies (Nationale Régionale Transport, Solenta Aviation Gabon, Tropical Air Gabon et Afrijet Business Service), a précisé un porte-parole de la Commission.

Onze pays africains sur liste noire

La liste noire actualisée comprend désormais 115 compagnies, dont 109 certifiées dans 15 pays et interdites dans le ciel de l’UE en raison d’un manque de supervision de la part de leurs autorités nationales chargées de la sécurité aérienne, parmi elles figurent les compagnies de onze pays africains (Angola [à l’exception de TAAG], Congo-Brazzaville, RDC, Djibouti, Guinée équatoriale, Érythrée, Liberia, Libye, Sao Tome et Principe, Sierra Leone, Soudan).

Six compagnies, dont deux africaines (Med-View Airlines, au Nigeria, et Air Zimbabwe), y figurent à titre individuel en raison d’inquiétudes des autorités européennes portant spécifiquement sur elles.Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital Pour 7,99€/mois

En outre, trois compagnies, dont une africaine, Air Service Comores, sont soumises à des restrictions en fonction du type d’appareil exploité.

Source: Jeune Afrique/Lhi-tshiess Makaya-exaucée

A LIRE AUSSI:   Algérie : la rue et l'opposition rejettent la « suggestion » du chef de l'armée

Tribune d'Afrique

Read Previous

COP25 : l’Afrique face au dilemme climatique

Read Next

L’opposant ougandais Bobi Wine rencontre son homologue sud-africain Julius Malema