Ghassan Salamé

L’envoyé spécial des Nations unies pour la Libye, le Libanais Ghassan Salamé, a indiqué lundi sur Twitter qu’il démissionnait pour des raisons de santé.

Il était l’homme chargé par l’ONU de rétablir la paix en Libye. Ghassan Salamé, l’émissaire de l’institution internationale, a indiqué lundi 2 mars sur Twitter qu’il démissionnait. Il a invoqué des raisons de santé.

Dans un bref message, il a déclaré s’être battu pendant près de deux ans et demi pour unifier les Libyens et empêcher toute intervention étrangère dans le conflit.

« Je dois reconnaître que ma santé ne me permet plus de subir autant de stress, j’ai donc demandé au secrétaire général (de l’ONU) de me libérer de mes fonctions », a écrit le diplomate libanais.

Ghassan Salamé dirigeait les négociations entamées à Genève en vue d’un cessez-le-feu durable entre les forces fidèles au gouvernement d’entente nationale, reconnu par la communauté internationale, et l’Armée nationale libyenne du maréchal Khalifa Haftar, qui tient l’est du pays et cherche à s’emparer de Tripoli depuis le printemps dernier.

Source: France 24/Mis en ligne: Lhi-tshiess Makaya-exaucée

A LIRE AUSSI:   TOGO : Agbéyomé Kodjo, le bâton de l’alternance ?

Tribune d'Afrique

Read Previous

CÔTE D’IVOIRE : Rencontres d’Abidjan sur la problématique des villes durables, audience à Julien Denormandie, Gon Coulibaly toujours à la tâche

Read Next

Félix Tshisekedi s’engage avec Israël et les Etats-Unis