Le président par intérim algérien appelle au dialogue pour préparer de nouvelles élections

ALGER (Reuters) – Le président algérien par intérim, Abdelkader Bensalah, a appelé jeudi toutes les parties à lancer un « dialogue inclusif » afin de préparer les élections présidentielles, à la suite de la suppression du vote du Conseil constitutionnel prévu pour le 4 juillet.

Bensalah, dans un discours diffusé à la télévision publique, n’a pas fixé de date pour le nouveau concours. Le conseil constitutionnel a annulé dimanche l’élection présidentielle prévue pour le 4 juillet, invoquant un manque de candidats, prolongeant une période de transition politique et risquant une plus grande colère des manifestants antigouvernementaux.

Les manifestants devraient retourner dans les rues vendredi pour exiger la démission de Bensalah et la fin de la domination d’une élite qui dirige l’Algérie depuis l’indépendance de la France en 1962. L’ancien président Abdelaziz Bouteflika a mis fin à son règne de 20 ans il y a deux mois. pression des manifestants.

Source: Reuters / Mis en ligne: Lhi-tshiess Makaya-exaucée

A LIRE AUSSI:   Algérie : dans la rue pour la 37e fois, les étudiants dénoncent la loi sur les hydrocarbures

Tribune d'Afrique

Read Previous

Football : Ahmad Ahmad, le président de la CAF, ressort de sa garde à vue sans poursuites

Read Next

Le Burundi absent d’une réunion des renseignements des pays des Grands Lacs