Le président de Madagascar dit que deux législateurs sont morts de COVID-19

Madagascar’s President Andry Rajoelina delivers a speech during a press conference at the Iavoloha presidential palace in Antananarivo, on April 29, 2019. (Photo by Mamyrael / AFP)

Deux législateurs à Madagascar sont morts du COVID-19 et au moins 25 membres du Parlement et du Sénat ont été infectés par le virus depuis la confirmation du premier cas sur l’île en mars, a déclaré tardivement le président Andry Rajoelina. Dimanche.

Madagascar a depuis enregistré 5 080 nouveaux cas confirmés de coronavirus et 37 décès, selon les données du gouvernement.

Une situation d’urgence sanitaire dans tout le pays est en place depuis mars et les autorités ont à nouveau imposé un verrouillage dans la capitale et ses environs la semaine dernière pour contenir la propagation du virus.

«Un député est décédé. Un sénateur est décédé. Après les tests effectués sur les députés, 11 députés ont été détectés porteurs du coronavirus. Au Sénat, 14 personnes, sénateurs et agents du Sénat portent le coronavirus », a déclaré Rajoelina lors d’une apparition dans un talk-show à la télévision nationale dimanche soir.

Il n’a pas dit quand les législateurs sont morts et ne les a pas nommés.

Rajoelina a également déclaré que lui et sa famille prenaient «Covid Organics», le «remède» autoproclamé à base de plantes de Madagascar pour COVID-19 qui a été lancé en avril, malgré les avertissements de l’Organisation mondiale de la santé selon lesquels son efficacité n’est pas prouvée.

«Il est vrai que j’ai été en contact avec des personnes susceptibles de porter le coronavirus. Je suis même entré dans des hôpitaux qui soignent des patients atteints de Covid-19. Je vais bien », a-t-il dit.

«Je ne porte pas du tout de coronavirus. Je n’ai aucun symptôme. Dieu merci. Je suis les directives que je me suis données. Mais surtout, moi et mes proches, ma femme et mes enfants, nous buvons et nous suivons un traitement basé sur la concoction de Covid Organics. »

A LIRE AUSSI:   60 ans d'indépendance : où en est la réforme du franc CFA ?

Source : Reuters Afrique /Mis en ligne :Lhi-tshiess Makaya-exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

La BAD recrute l’Algérien Rabah Arezki de la Banque mondiale