L’Afrique sollicite le soutien du FMI, de la Banque mondiale et de l’UE pour l’allégement de la dette – UNECA

FMI

Les ministres des finances africains souhaitent que le Fonds monétaire international, la Banque mondiale et l’UE soutiennent l’allégement de la dette bilatérale, multilatérale et commerciale dans le contexte de la crise des coronavirus, a déclaré la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA).

L’Afrique est confrontée à une tempête parfaite d’un ralentissement économique mondial imminent, la chute des prix du pétrole et des matières premières et des devises plus faibles qui menacent de mettre en péril sa réponse aux coronavirus.

Coprésidé par le ministre sud-africain des Finances Tito Mboweni et Ken Ofori-Atta du Ghana, les ministres se sont rencontrés mardi par vidéoconférence. Beaucoup portaient des masques médicaux, a indiqué l’UNECA, qui a accueilli la réunion.

« L’appel à l’allégement de la dette … devrait être pour toute l’Afrique et devrait être entrepris de manière coordonnée et collaborative », a déclaré la CEA dans un communiqué.

Lors d’une première réunion organisée par la CEA le mois dernier, les ministres ont appelé à un plan de relance de 100 milliards de dollars, y compris une suspension des paiements du service de la dette. 

Après la réunion de mardi, ils ont déclaré que les partenaires au développement du continent devraient envisager un allégement de la dette et une abstention des taux d’intérêt sur une période de deux à trois ans pour tous les pays africains à faible revenu et à revenu intermédiaire.

Ils ont également appelé à la création d’un véhicule à vocation spéciale pour «s’acquitter de toutes les obligations de dette souveraine», mais aucun détail n’a été donné quant à la forme qu’il prendrait.

A LIRE AUSSI:   Le Kenya va demander l'aide du FMI, payer les arriérés et accélérer les remboursements d'impôts sur les coronavirus, selon des responsables

Les cas confirmés de coronavirus en Afrique avaient atteint au moins 5 300 mardi, avec plus de 170 décès enregistrés, selon un décompte de Reuters.

Source: Reuters Afrique/Mis en ligne: Lhi-Tshiess Makaya-Exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

Des pays menacés par le terrorisme malgré le coronavirus

Read Next

Comment la France imagine une possible implosion de l’Afrique face au Covid-19