La Côte d’Ivoire révise son fichier électoral

Opération de vote à Abidjan en mars 2018 (Image/Archives)

La Commission électorale indépendante a lancé le 10 juin, l’opération de révision de la liste électorale et d’enrôlement des nouveaux électeurs à Yopougon, dans le nord d’Abidjan. L’opposition se mobilise.

Le premier jour de cette opération n’a pas mobilisé beaucoup de personnes malgré l’appel des différentes formations politiques à leurs militants. Par ailleurs, les agents chargés d’enrôler les nouveaux électeurs ne semblent pas avoir bien été formés.

Référendum constitutionnel à Abidjan en octobre 2016 (Image/Archives/dpa/L. Koula)

Référendum constitutionnel à Abidjan en octobre 2016 (Image/Archives/dpa/L. Koula)

Cela a contraint le président de la mission électorale indépendante (CEI) à faire un cours magistral à ses agents du collège William Pointy de Yopougon avant d’expliquer combien de personnes sont attendues au cours de cette opération. 

« Nous attendons les Ivoiriens qui remplissent les conditions pour être inscrits sur la liste électorale. Nous attendons potentiellement quatre millions et demi à cinq millions de nouveaux électeurs au maximum », a déclaré Kuibiert-Coulibaly Ibrahim, président de la CEI

Dans le seul bureau de ce centre d’enrôlement, seuls quelques nouveaux électeurs majeurs sont venus s’inscrire sur la future liste électorale.

La mobilisation des populations

Après plusieurs minutes d’attente liées aux hésitations de l’agent recenseur dans le remplissage du formulaire d’identification, Nadège Soumahoro se réjouit enfin d’avoir accompli son premier acte de future électrice.

« Je suis très contente parce je suis majeure, ça me permet de voter. Je suis très contente de me faire enrôler et de pouvoir voter pour la personne que j’aime ».

Avec cette nouvelle opération d’enrôlement et de révision de la liste électorale, la Côte d’Ivoire devrait passer de six à environ onze millions d’électeurs. Soit presque le double de la liste électorale actuelle.

A LIRE AUSSI:   Londres : des projets en milliards annoncés au premier sommet Royaume-Uni-Afrique sur l'investissement

« La population a vraiment augmenté durant ces dix dernières années où on n’a pas vraiment eu de recensement. Donc il est normal que nous puissions tabler sur une liste électorale de dix à douze millions d’électeurs », a estimé Eric Tohou de Lider (Liberté et démocratie pour la République) explique cette probable augmentation.

Révision de la liste électorale, une étape importante 

Cet avis n’est cependant pas celui de Marius Konan, député PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire), qui estime que la Côte d’Ivoire n’a pas enregistré autant de nouveaux électeurs au cours de cette dernière décennie.

« Ce que nous savons, c’est que depuis plus de dix ans, la liste n’a pas évolué de plus d’un million et demi de personnes. Donc on ne va pas venir nous convaincre qu’en quatorze jours, on pourra enregistrer quatre millions et demi ou cinq millions d’Ivoiriens. Ça je ne crois pas. »

Cette révision de la liste électorale est une opération essentielle et la première étape de l’élection présidentielle qui doit se tenir d’ici quatre mois. Cette opération d’enregistrement des nouveaux électeurs s’achèvera le 24 juin prochain.

Source:Deutsche Welle Afrique/Mis en : Lhi-Tshiess Makaya-Exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

La lutte contre les pandémies ne doit pas faire oublier la protection des données

Read Next

Terrorisme, hégémonie… MTN dans le collimateur au Ghana et aux États-Unis