La chaise Eskom de S.Africa démissionne après des coupures de courant pendant les vacances

Le président d’Eskom, Jabu Mabuza, fait un geste lors des résultats intermédiaires 2018/19 au siège social d’Eskom à Megawatt Park, à Sunninghill, en Afrique du Sud, le 28 novembre 2018.

Le président du service public en difficulté sud-africain Eskom, Jabu Mabuza, a démissionné vendredi après s’être excusé de ne pas avoir mis fin aux coupures de courant pendant les jours fériés de Noël et du Nouvel An, a déclaré le bureau du président Cyril Ramaphosa.

Eskom a mis en œuvre de graves coupures de courant à l’échelle nationale au cours de plusieurs explosions l’année dernière et de manière sporadique cette semaine, malgré la faible demande d’électricité, car de nombreuses entreprises et usines ont été fermées pour les vacances. 

Les responsables d’Eskom avaient déclaré à Ramaphosa lors d’une réunion au siège de l’entreprise à Johannesburg le 11 décembre qu’il n’y aurait pas de coupure de courant de la mi-décembre à la mi-janvier. 

« À la suite de la démission de M. Mabuza, le gouvernement annoncera bientôt la reconfiguration d’un conseil d’administration d’Eskom avec le mélange approprié d’expérience dans l’industrie électrique, l’ingénierie et la gouvernance d’entreprise », a déclaré le bureau de Ramaphosa dans un communiqué.

Les coupures d’électricité mises en œuvre par Eskom ont nui à la production économique l’année dernière et sapé la confiance des investisseurs dans les efforts de Ramaphosa pour redresser l’économie la plus industrialisée d’Afrique.

Eskom fournit plus de 90% de l’électricité du pays, mais les défaillances répétées de sa flotte de centrales électriques au charbon qui grince font qu’il a du mal à répondre à la demande d’électricité.

Mabuza a été nommé au conseil d’administration d’Eskom peu de temps après que Ramaphosa est devenu chef du parti au pouvoir, le Congrès national africain en décembre 2017.

A LIRE AUSSI:   CAN 2019: l’Afrique du Sud fait taire l’Égypte!

La démission de Mabuza intervient la même semaine que le nouveau PDG d’Eskom, André de Ruyter, a pris ses fonctions. De Ruyter supervisera un plan gouvernemental de scinder la société en trois unités après la démission de son ancien directeur général. 

Eskom a déclaré vendredi dans un communiqué que les coupures de courant cesseraient à 23 heures (21h00 GMT) vendredi avant de reprendre à 9 heures samedi.

Source: Reuters Afrique/Mis en ligne: Lhi-tshiess Makaya-exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

Mauritanie: un militant antiesclavagiste «expulsé par erreur»?

Read Next

Développement urbain : cet atout que l’Afrique doit exploiter