Covid-19 : l’Union africaine distribue des tests de dépistage

Un million de kits de tests seront distribués cette semaine par le Comité de contrôle et de prévention des maladies. L’annonce est saluée même si le nombre de kits est jugé insuffisant.

Ces matériels offerts par le milliardaire chinois Jack Ma ont été stockés à Addis Abeba où se trouve le siège de l’Union africaine.

Le constat fait par le Centre de contrôle et de prévention des maladies de l’Union africaine (CDC) est alarmant : trop peu de tests sont effectués sur le continent.

Le Nigeria par exemple a jusqu’à présent mené seulement 6.000 tests pour une population de 200 millions d’habitants. L’Ethiopie, qui compte plus de 100 millions d’habitants, totalise environ 5.000 tests, regrette le directeur du CDC John Nkengasong.

Le dépistage évolue très lentement au Burkina Faso

Dans ce pays ouest-africain, le tableau est encore moins reluisant.

Selon Alfred Ouédraogo, médecin et secrétaire général du syndicat des médecins du Burkina Faso (Symeb), le Burkina Faso « qui a vu apparaître ses premiers cas de Covid-19 le 9 mars, en est aujourd’hui à moins de 3.000 cas contacts dépistés. Quand on fait la moyenne, cela fait moins de 100 cas contacts dépistés par jour. Ce qui veut dire que nous n’avons pas un bon taux de pénétration en matière de dépistage ».

Alors que les mesures de confinement mises en place rencontrent la résistance des populations dans certains pays, les tests massifs sont présentés comme un des moyens les plus efficaces pour contenir la propagation du Covid-19.

C’est toute l’importance de l’initiative de l’Union africaine de distribuer des kits de tests aux Etats membres de l’organisation.

A LIRE AUSSI:   Comment la France imagine une possible implosion de l'Afrique face au Covid-19

Magloire Bell, spécialiste de l’assurance maladie en RDC est formel : « le dépistage reste le plus gros défi aujourd’hui en Afrique. Le dépistage massif permettrait surtout aux populations de connaître leur statut sérologique. Le dépistage sur un grand maillage de la population permettrait d’isoler les personnes dépistées positives », affirme-t-il.

L'Union africaine mise sur le dépistage pour mieux faire face à la pandémie (Archives - Addis Abeba, 09.02.2020)
L’Union africaine mise sur le dépistage pour mieux faire face à la pandémie (Archives – Addis Abeba, 09.02.2020)

L’Union africaine pourrait aller plus loin

Tel qu’annoncé par le Centre de contrôle et de prévention des maladies, seulement un million de tests vont être distribués. Ce qui est insignifiant aux yeux de Magloire Bell.

« Le geste de l’Union africaine est louable mais il est plus symbolique qu’efficace », pense-t-il.

« Si on fait rapidement le calcul ça fait 19.000 tests par Etat. Je pense que c’est un message que l’Union africaine passe aux Etats pour leur demander de privilégier cette piste », conclut Magloire Bell.

En plus des tests, Alfred Ouédraogo du Burkina Faso recommande quant à lui aux Etats de s’équiper pour suivre l’évolution du virus afin de réagir à une éventuelle mutation.

Selon les chiffres publiés par le Centre de contrôle et de prévention des maladies de l’Union africaine, au moins 22.000 cas positifs au Covid-19 sont diagnostiqués à ce jour sur le continent africain.

Source: Deutsche Welle Afrique/Mis en Ligne: Lhi-Tshiess Makaya-Exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

L’armée du Lesotho rentre dans ses casernes, inquiétude à l’étranger

Read Next

Covid-19 : la Tanzanie ne veut pas entendre parler du virus