Côte d’Ivoire : le président Alassane Ouattara ne briguera pas un troisième mandat

Alassane Ouattara

Après deux quinquennats, le chef de l’Etat âgé de 78 ans a décidé de « transférer le pouvoir à une jeune génération ».

Le président ivoirien Alassane Ouattara, qui entretenait depuis des mois le mystère sur son éventuelle candidature à un troisième mandat, a annoncé jeudi 5 mars à Yamoussoukro qu’il ne se présenterait pas à l’élection présidentielle en octobre 2020. « Je vous annonce solennellement que j’ai décidé de ne pas être candidat à la présidentielle du 31 octobre 2020 et de transférer le pouvoir à une jeune génération », a-t-il lancé devant les parlementaires du Sénat et de l’Assemblée nationale réunis en Congrès extraordinaire.

Cette annonce faite à la fin d’un discours d’une trentaine de minutes a été accueillie par un tonnerre d’applaudissements de la part des élus, mais aussi de centaines d’élèves et étudiants invités au Congrès. « Prési ! Prési ! Merci ! Merci ! », ont scandé des jeunes

« On est content qu’il laisse la place à la jeune génération. C’est un homme de parole. Je suis fier de mon président, même si je ne suis pas un de ses partisans. Je suis fier qu’on fasse confiance à la jeunesse », a affirmé Daouda Bakayoko, élève-maître au Cafop (équivalent de l’Ecole normale) de Yamoussoukro. Agé de 78 ans, M. Ouattara avait été élu en 2010 et réélu en 2015.

Le climat politique est tendu en Côte d’Ivoire avant la présidentielle d’octobre, qui se tiendra dix ans après la crise post-électorale de 2010-2011 qui avait fait 3 000 morts. Les élections municipales et régionales de 2018 ont été marquées par de nombreuses violences et des fraudes.

Pour le moment, l’ancien chef de la rébellion Guillaume Soro, actuellement en France et sous le coup d’un mandat d’arrêt en Côte d’Ivoire, est le seul à s’être déclaré candidat. L’ancien président Henri Konan Bédié, qui aura 86 ans lors du scrutin, n’a lui pas écarté l’idée de se présenter.

A LIRE AUSSI:   Présidentielle anticipée : en Tunisie, annonces et rumeurs à l'ouverture des dépôts de candidatures

Source: Le Monde Afrique/Mis en ligne: Lhi-Tshiess Makaya-Exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

Zimbabwe: prolongement des sanctions américaines

Read Next

Au Sénégal, la démission de Khadim Bâ plonge la SAR dans une zone de turbulences