Madagascar : au moins 85 morts dans le naufrage d’un bateau de marchandises

Le bilan du naufrage d’un navire au large du nord-est de Madagascar lundi a été revu à la hausse, avec moins 85 morts, selon les autorités qui ont repêché 21 corps supplémentaires mercredi.

Le bilan du naufrage, lundi, d’un bateau de transport de marchandises au nord-est de Madagascar est passé à 85 morts, a-t-on appris, jeudi 23 décembre, auprès des autorités maritimes et des gendarmes, qui ont retrouvé 21 corps supplémentaires.

« Le bilan s’élève à 85 morts, dont 21 corps repêchés hier », a affirmé à l’AFP le général de gendarmerie Zafisambatra Ravoavy.

Le nombre de passagers à bord de ce bateau en bois de douze mètres de long a également été revu à la hausse, à 138 passagers, dont seulement 50 ont pu être sauvés, ont précisé les autorités maritimes.

Le navire, qui n’était pas autorisé à embarquer de passagers, était parti de la petite localité d’Antseraka en direction de Soanierana-Ivongo, près d’une centaine de kilomètres plus au sud. Il s’est échoué tout près de sa destination.

« La plupart des passagers étaient des saisonniers »

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaineJe m’abonne

« Des effets personnels, des cartes d’identité et de l’argent ont été retrouvés par les secours », a expliqué Alban Menavolo, maire de Soanierana Ivongo.

« La plupart des passagers étaient des saisonniers, originaires de la campagne », poursuit-il. « Ces Malgaches étaient partis récolter le clou de girofle, un peu plus au nord du port de départ, et en prenant le bateau, ils comptaient rejoindre leur famille avec l’argent gagné, pour les fêtes de fin d’année », a-t-il confié à l’AFP.

A LIRE AUSSI:   Le président de Madagascar dit que deux législateurs sont morts de COVID-19

La distance se parcourt en un peu plus de deux heures en bateau, contre au moins huit en taxi brousse, selon plusieurs habitants.

Une messe est prévue jeudi pour les défunts et les drapeaux sont en berne dans tout le pays. Le président Andy Rajoelina avait annoncé mardi cette journée nationale de deuil, pour marquer la tragédie de ce naufrage et d’un crash d’hélicoptère qui a fait deux disparus le même jour.

Source: France 24/ Mis en ligne: Lhi-Tshiess Makaya-Exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

Le Nigeria détruit 1 million de vaccins AstraZeneca donnés avec une courte durée de conservation

Read Next

En Éthiopie, les autorités annoncent la mise en place d’un «espace» de dialogue