Libye: la Manul annonce une future réunion consacrée à l’élection de l’exécutif unifié

Fethi Belaid / AFP Stephanie Williams, représentante spéciale adjointe de l’ONU chargée des affaires politiques en Libye, a dénoncé toute la classe politique libyenne qui s’accroche au pouvoir pour défendre ses propres intérêts. Source: https://pressfrom.info/fr/actualite/monde/-856740-libye-la-manul-annonce-une-future-reunion-consacree-a-lelection-de-lexecutif-unifie.html

La Manul a annoncé, ce jeudi 21 janvier, la tenue d’une réunion prévue début février, à Genève, en présence des 74 membres du forum libyen du dialogue politique (FLDP). Le but, espère l’ONU, sera de nommer enfin l’autorité libyenne unifiée, pour une dernière période de transition. Cette annonce intervient trois jours seulement après l’accord sur le mécanisme de sélection des représentants du prochain pouvoir unifié.

Avec l’annonce de cette réunion de Genève censée élire l’exécutif unifié, une lueur d’espoir renait et un nouveau pas est franchi vers les élections prévues le 24 décembre 2021.

Une étape majeure vers l’unification du pays a donc été franchie, avec le vote, cette semaine, d’un mécanisme de sélection des futurs dirigeants de la transition. Une réussite qui a été saluée, à l’unanimité, par les forces occidentales et régionales. 

La mission d’appui des Nations unis en Libye (Manul) a formé un comité de trois personnes issues du forum politique pour examiner les candidatures éligibles et dresser deux listes : l’une pour le choix du Premier ministre, l’autre pour le choix du président du Conseil présidentiel et de ses deux vice-présidents.

Elle a donné des conseils pratiques et techniques pour candidater. Chaque candidat doit être recommandé par deux membres du forum politique et chaque membre du forum politique n’a le droit qu’à une seule recommandation. Pour gagner le candidat doit obtenir une majorité de 70% des voix. Les candidats potentiels auront une semaine pour se présenter. Le délai expire le 28 janvier.

Ces avancées vers la désignation du pouvoir exécutif sont cependant confrontées à des difficultés qui viennent d’ailleurs. Selon l’accord politique, les milices devraient être dissoutes et les mercenaires partis avant ce samedi 23 janvier.

A LIRE AUSSI:   Poutine et Erdogan appellent à un cessez-le-feu en Libye

Cette semaine, Stéphanie Williams a dénoncé toute la classe politique libyenne qui s’accroche au pouvoir pour défendre ses propres intérêts.

Source : Rfi Afrique/Mis en ligne : Lhi-Tshiess Makaya-Exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

Pollution pétrolière au Gabon: des actions en justice contre la société française Perenco

Read Next

Nigeria : la bataille contre les « SIM fantômes »