Lenali, un réseau social pas comme les autres

Lenali est sans doute le premier réseau social malien, ou plutôt réseau social vocal puisque sa particularité est de se baser sur les messages vocaux. Un choix pragmatique dans un pays aux langues multiples et où le taux d’alphabétisation est encore faible, surtout chez les femmes.

Le principe de l’oralité

La version actuelle de Lenali a été lancée en mars 2017 avec au départ environ 73.000 téléchargements qui reposaient uniquement sur le bouche-à-oreille. Le premier réseau social vocal malien cible tout d’abord les personnes pour lesquelles l’oralité est une culture.

« Après avoir choisi sa langue vocalement, il y a des guides vocaux, des instructions vocales qui arrivent dans la langue choisie jusqu’à ce qu’on arrive à un profil vocal », explique Mamadou Gouro Sidibé, fondateur de Lenali qui assure qu’il n’y a rien de plus simple que d’aller sur son application mobile.

« Par exemple, les personnes non alphabétisées qui ne savent pas écrire ne peuvent pas elles-mêmes créer un profil sur WhatsApp ou sur Viber. Avec Lenali, elles le peuvent parce que pouvant prononcer leur nom pour enregistrer leur profil. Dans notre application mobile, on peut faire des publications vocales, des commentaires vocaux et tout le reste sans avoir besoin d’écrire un seul mot”, se réjouit-il encore.

Au-delà des langues 

Lenali évolue également dans le domaine agricole à travers son application Agribox qui est destinée aux cultivateurs qui sont à 70% non alphabétisés et qui vivent essentiellement en milieu rural ou l’accès aux outils numériques est restreint.

« Agribox qui n’était au départ qu’un prototype a beaucoup évolué. Elle en est aujourd’hui à sa troisième version avec un modèle de décodeur beaucoup plus résistant, une interface totalement refaite et un système de collecte de données basé sur l’intelligence artificielle qui permettra juste avec une photo de connaître l’état de santé de la plante sans connexion internet », affirme Tenin Nana Kouyaté, la responsable d’Agribox.

A LIRE AUSSI:   La Turquie exporterait des drones de combats en Éthiopie

« La solution est utilisée aujourd’hui par des coopératives accompagnées par des Ong avec lesquelles nous travaillons et également en version mobile avec plus de 5.000 utilisateurs”, poursuit-elle.

En plus d’Agribox, qui a déjà reçu plusieurs distinctions au Mali et à l’étranger, Lenali a également développé Gaffé, une application d’alphabétisation numérique standarde et fonctionnelle dédiée aux femmes.

Le réseau social vocal malien, qui compte à ce jour plus de 130.000 utilisateurs, multiplie aussi les partenariats avec les instituts spécialisés dans le domaine agricole.

Source: Deutsche Welle Afrique/ Mis en ligne: Lhi-Tshiess Makaya-Exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

Au Mozambique, ouverture du procès de la « dette cachée », scandale au sommet de l’Etat

Read Next

Soudan: les Casques bleus éthiopiens vont se retirer d’Abiyé