Le Soudan du Sud réduit le nombre d’États de 32 à 10, ouvrant ainsi le processus de paix

Salva Kiir et Riek Machar

Le président du Soudan du Sud, Salva Kiir, a déclaré samedi qu’il réduisait le nombre d’États de 32 à 10, débloquant un accord de paix au point mort et ouvrant la voie à la formation d’un gouvernement d’unité tant attendu.

« Le compromis que nous avons fait aujourd’hui est une décision douloureuse mais nécessaire si c’est ce qui apporte la paix », a déclaré Kiir dans un communiqué. «Je m’attends à ce que l’opposition soit prête à faire de même.»

Le groupe régional IGAD avait donné au gouvernement jusqu’à samedi pour trouver une solution sur le nombre d’Etats que le pays devrait avoir.

Le désaccord entre Kiir et l’ancien chef rebelle Riek Machar sur le nombre d’États ainsi que le manque d’intégration des différentes forces combattantes ont été des obstacles majeurs à l’achèvement du processus de paix.

Riek Machar n’a pas pu être joint pour commenter.

«Cela ouvre la voie à suivre. L’accord de paix était bloqué. Maintenant, les parties devront achever les négociations pour former le gouvernement d’unité tant attendu », a déclaré Alan Boswell, analyste principal du groupe de réflexion bruxellois International Crisis Group.

La guerre civile de cinq ans au Soudan du Sud a éclaté peu de temps après la formation du pays en 2011 et a provoqué la pire crise de réfugiés en Afrique depuis le génocide rwandais.

Kiir et Riek Machar ont conclu un accord de paix en 2018, sous la pression des Nations Unies, des États-Unis et des pays de la région.

En vertu de l’accord, les deux ont convenu de former un gouvernement d’unité d’ici novembre 2019. Ils ont ensuite repoussé le délai de 100 jours, ce qui a incité Washington à rappeler son ambassadeur et à imposer des sanctions aux hauts fonctionnaires pour leur rôle dans la perpétuation du conflit.

A LIRE AUSSI:   Le président de la commission ONU de consolidation de la paix en visite en RCA

Source: Reuters Afrique/Mis en ligne: Lhi-tshiess Makaya-exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

Tunisie : Incertitudes sur le sort de l’équipe Fakhfakh devant l’ARP

Read Next

Présidentielle au Togo: l’archevêque émérite Mgr Kpodzro soutient Agbéyomé Kodjo