Le président zambien rencontrera le FMI et la Banque mondiale à Washington

Le président zambien doit rencontrer des responsables du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale à Washington, a déclaré mercredi son porte-parole, alors que le pays d’Afrique australe tente d’obtenir un programme de prêts pour l’aider à sortir d’une crise de la dette.

Le porte-parole du président Hakainde Hichilema, Anthony Bwalya, dans un communiqué publié depuis New York, n’a pas précisé quand les réunions auraient lieu.

En novembre, la Zambie est devenue le premier pays africain à faire défaut sur sa dette souveraine pendant la pandémie de COVID-19 après avoir échoué à faire face aux paiements sur près de 13 milliards de dollars de dette internationale. Environ un quart de cette dette est détenue par la Chine ou des entités chinoises via des accords entourés de clauses de secret, ce qui complique les négociations pour l’allégement du FMI.

Hichilema est aux États-Unis pour l’Assemblée générale des Nations Unies. Il a remporté une victoire électorale écrasante en août, battant le président sortant Edgar Lungu, et s’est engagé à réduire le déficit budgétaire, à restaurer la croissance économique et à revoir les politiques minières du deuxième producteur de cuivre d’Afrique.

Son ministre des Finances a déclaré le mois dernier que l’obtention d’un programme du FMI était essentielle pour restaurer la confiance des créanciers et donner au gouvernement l’accès à un financement moins cher et plus long.

Tard mercredi, la Maison Blanche a publié quelques détails sur une réunion entre le président zambien et le vice-président américain Kamala Harris, affirmant que les deux étaient convenus d’approfondir leurs liens sur des questions telles que la santé et la préparation aux pandémies.

A LIRE AUSSI:   Coronavirus: Macron et dix dirigeants africains discutent d’un effort coordonné

« Le vice-président a applaudi l’accent mis par le président Hichilema sur la priorité des réformes nécessaires et ses efforts pour stabiliser et développer l’économie zambienne », a déclaré la Maison Blanche.

Source : Reuters Afrique/Mis en ligne : Lhi-Tshiess Makaya-Exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

Tedros sur le point d’être réélu à l’OMS alors que le soutien augmente – diplomates

Read Next

La non-reconnaissance par la Grande-Bretagne des vaccins administrés en Afrique est regrettable – UA