La Russie veut « attiser la misère » selon Annalena Baerbock

Après Bamako au Mali, la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, est depuis ce mercredi après-midi (13.04) à Niamey au Niger.

Aussitôt arrivée à Niamey, la cheffe de la diplomatie allemande s’est rendue à l’Université de Niamey où elle a animé une conférence débat avec les étudiants et les enseignants chercheurs. 

« La guerre de la Russie apporte l’horreur dans les rues, les villes et les villages d’Ukraine. Mais les traces de la souffrance de cette guerre se retrouvent jusqu’au fin fond des pays du Sud », a déclaré Annalena Baerbock lors de son discours sur la sécurité est le changement climatique.

La cheffe de la diplomatie allemande a dénoncé une stratégie russe qui consisterait selon elle à « attiser la misère dans les pays les plus pauvres du monde en réduisant ou en interrompant les livraisons de denrées alimentaires ».

Développer le potentiel agricole

Par ailleurs, face au changement climatique, la ministre allemande des Affaires étrangères a notamment décliné les projets sur lesquels son pays entend appuyer le Niger. 

André Kassé Jean, étudiant ivoirien à l’université de Niamey, pense que l’Allemagne devrait accompagner les pays du Sahel dans le domaine des technologies pour développer le potentiel agricole.

« Nous avons un problème de technologies, nous avons le potentiel en termes de terre. Je pense que l’Allemagne doit nous aider plus en technologie pour avancer »plaide André Kassé Jean.

L'agriculture nigérienne devrait bénéficier de l'appui de l'Allemagne
L’agriculture nigérienne devrait bénéficier de l’appui de l’Allemagne

L’énergie solaire

Autre problème évoqué et auquel le Sahel est confronté, la crise énergétique alors qu’il y a du soleil à revendre dans cette vaste région.

Bintou Issa Dembélé demande un appui de l’Allemagne dans ce secteur.

A LIRE AUSSI:   Niger : fraudes massives dans le secteur des hydrocarbures

« Nous sommes dans un pays sahélien, là où on souffre de beaucoup de manque d’aliments. Et puis, il y a la chaleur aussi qui est là. Nous avons beaucoup d’avantages par rapport aux énergies renouvelables. La coopération entre l’Allemagne et  les Etats du Sahel, nous pouvons vraiment combattre l’insécurité et le problème alimentaire« , estime Bintou Issa Dembélé.

Annalena Baerbock à Gao au Mali le 12 avril 2022
Annalena Baerbock à Gao au Mali le 12 avril 2022

Développer l’agriculture

Plus que dans le domaine militaire, la communauté universitaire attend de l’Allemagne une coopération dans le secteur des technologies afin de maitriser les ressources en eau pour le développement de l’agriculture.

« J’ai entendu la ministre va essayer d’appuyer le Niger avec donc les technologies de changements climatiques, les tops intelligents pour la mobilisation de l’eau des pluies, l’eau de ruissellement et puis l’eau souterraine pour accélérer l’irrigation en toute saison « , se réjouitLarwana Mahamane, enseignant chercheur à l’Université de Niamey.

Ce jeudi, Annalena Baerbock est attendue à Ouallam, à une centaine de km à l’Ouest de Niamey. Elle va notamment visiter un lieu d’érosion et de dégradation de terre causée par le déboisement et le changement climatique.

Source: Deutsche Welle Afrique/Mis en ligne: Lhi-Tshiess Makaya-Exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

Terrorisme en Afrique de l’Ouest: l’Initiative d’Accra finalise à Cotonou une opération conjointe

Read Next

Le bilan des inondations en Afrique du Sud s’élève désormais à 341 morts