Guinée : les législatives reportées au 1er mars

Manifestation contre une nouvelle Constitution et un éventuel troisième quinquennat d’Alpha Condé, à Conakry, le 6 janvier 2020. CELLOU BINANI / AFP

Les législatives du 16 février en Guinée ont été reportées au 1er mars, selon un décret du président Alpha Condé lu lundi soir à la télévision.

L’actuel Parlement est entré en fonctions en janvier 2014 pour cinq ans. Des élections devaient se tenir fin 2018 ou début 2019, mais n’ont pas eu lieu pour des raisons politiques et techniques, au milieu de querelles exacerbées entre la majorité et l’opposition.

La date du 28 décembre 2019 a ensuite été proposée, puis celle du 16 février 2020. »Les élections législatives initialement prévues le 16 février 2020 sont reportées au 1er mars 2020″, a déclaré le présentateur du journal télévisé en lisant le décret signé du chef de l’État, qui ne donne pas les raisons de ce report.

Par ailleurs, la date d’un référendum constitutionnel, préalable à la modification de la loi fondamentale qui pourrait permettre à Alpha Condé de se représenter n’a toujours pas été annoncée.

Source: Jeune Afrique/Mis en ligne: Lhi-tshiess Makaya-exaucée

A LIRE AUSSI:   L'Egypte s'engage à trouver une solution diplomatique à la crise des barrages en Ethiopie - Sissi

Tribune d'Afrique

Read Previous

Le tribunal du Malawi annule la victoire électorale du président Mutharika en 2019

Read Next

Centrafrique : à l’ONU, la France fait des concessions à la Russie sur l’embargo militaire