Éthiopie : le premier convoi d’aide humanitaire en trois mois sur le point d’entrer au Tigré

Un convoi de 20 camions chargés d’aide alimentaire, le premier en trois mois, était sur le point d’entrer, vendredi, dans la région éthiopienne du Tigré, en conflit depuis novembre 2020 et menacée de famine, a annoncé le Programme alimentaire mondial.

La région éthiopienne du Tigré est menacée de famine, mais aucun convoi humanitaire n’avait pu y parvenir depuis trois mois, jusqu’à ce vendredi 1er avril. Vingt camions chargés d’aide alimentaire s’apprêtent à entrer dans cette zone, a annoncé le Programme alimentaire mondial (PAM). Le Tigré, État semi-autonome de la fédération éthiopienne, est en conflit depuis novembre 2020.

Les camions du PAM « vont bientôt entrer au Tigré, apportant plus de 500 tonnes (…) de nourriture et denrées nutritionnelles dont ont urgemment besoin les communautés sur le point de mourir de faim », indique l’organisation onusienne dans un tweet.

Depuis plusieurs jours, les autorités d’Addis Abeba et les rebelles du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF), qui s’affrontent depuis bientôt 17 mois, s’accusaient mutuellement de bloquer les convois d’aide, malgré une « trêve humanitaire » annoncée le 24 mars pour permettre son acheminement.

Le gouvernement éthiopien avait annoncé, jeudi, dans un bref communiqué que « 21 camions chargés d’aide alimentaire du PAM ont commencé à transporter de l’aide humanitaire vers la région du Tigré », par une route traversant la région voisine de l’Afar.

Le convoi entré dans la zone contrôlée par le TPLF

Le convoi – 20 camions d’aide alimentaire et un camion-citerne de carburant servant à ravitailler le convoi – a été bloqué, jeudi soir, par les forces régionales afar, mais a pu reprendre sa route vendredi, a expliqué une source humanitaire à l’AFP.

A LIRE AUSSI:   Barrage de la Renaissance: Abiy Ahmed en visite officielle en Érythrée

Contacté par l’AFP depuis Nairobi, le porte-parole du TPLF, Getachew Reda, a confirmé que le convoi était entré dans une zone de l’Afar sous contrôle des rebelles tigréens.

Les « 20 camions sont désormais dans la zone sous notre contrôle, en route vers Mekele », la capitale du Tigré, a-t-il déclaré. Ils devraient entrer au Tigré « d’ici une heure ou deux » puis cela leur prendra « quelques heures » pour atteindre Mekele, les camions devant refaire le plein de carburant en chemin.

Le conflit a fait plusieurs milliers de morts, plus de deux millions de déplacés et plongé des centaines de milliers d’Éthiopiens dans des conditions proches de la famine, selon les Nations unies.

Source: France 24/Mis en ligne: Lhi-Tshiess Makaya-Exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

Mauritanie : sous pression, Mohamed Ould Ghazouani fait le pari d’un remaniement

Read Next

La nouvelle stratégie énergétique de la Chine en Afrique : enjeux et défis