CPI : Charles Blé Goudé dément des rumeurs sur sa libération définitive

blé goudé

Le Cabinet de Charles Blé Goudé dément des rumeurs faisant état, sur les réseaux sociaux, de sa mise en liberté définitive par la Chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI), dans une déclaration lue samedi par son porte-parole, Diaby Youssouf.

« Depuis quelques jours, des rumeurs persistantes font état de ce que M. Charles Blé Goudé, acquitté depuis le 15 janvier 2019, aurait définitivement (été) mis en liberté ces derniers jours par la Chambre d’appel de la Cour pénale internationale », a dit M. Diaby Youssouf, dans une vidéo postée sur la page Facebook de M. Blé Goudé. 

Par la présente déclaration, indiquera-t-il, M. Blé Goudé voudrait apporter « un démenti cinglant à cette information non fondée qui circule sur les réseaux sociaux. (Car) la vérité c’est que malgré son acquittement, Charles Blé Goudé est toujours retenu à La Haye, aux Pays-Bas, du fait d’une procédure encore pendante ». 

« Pour Charles Blé Goudé, vu que ce qui doit arriver finira toujours par arriver, sa volonté et sa détermination à rentrer dans son pays restent inébranlables. Par conséquent, il appelle les uns et les autres au calme et à la retenue », a-t-il poursuivi.  

A travers la présente occasion, M. Charles Blé Goudé voudrait également « en appeler au sens de la responsabilité », déplorant que « des auteurs de telles rumeurs qui jouent avec les émotions », d’autant plus que « les Africains et les Ivoiriens attendent ce jour, depuis plusieurs années ».  

 L’accusation, dans cette affaire, appelle la Chambre d’appel à « déclarer le procès entachés de vices et à annuler la décision d’acquittement » de MM. Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, souhaitant que les conditions de restrictions soient maintenues et un nouveau procès ordonné. 

A LIRE AUSSI:   CPI : passe d’armes entre les avocats de Laurent Gbagbo et ceux de la Côte d’Ivoire

Les juges ont ordonné le 6 février 2020 leur mise en liberté sous conditions. Mais, le Bureau du procureur a fait appel contre l’acquittement de MM. Gbagbo et Charles Blé Goudé. Leurs partisans qui attendent une libération totale et rapide devront encore attendre la décision de la Chambre d’appel. 

Source: APA News/Mis en Ligne: Lhi-Tshiess Makaya-Exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

Algérie : « Les défis sont autant de pistes pour réformer notre système de santé »

Read Next

RwandAir réduit les salaires de 8 à 65% en raison d’un coronavirus – mémo interne