Covid-19 : en Côte d’Ivoire, le vaccin est un enjeu « capital » pour relancer le tourisme

« L’enjeu de la vaccination est absolument capital » pour relancer le tourisme étranger en Côte d’Ivoire, où le chiffre d’affaires du secteur s’est effondré de 70 % en 2020, a estimé mardi 28 septembre le premier ministre ivoirien, Patrick Achi.

« La reconstruction du tourisme sera plus longue si tout le monde n’a pas accès aux vaccins du Covid », a averti M. Achi, au cours d’un événement de deux jours à l’occasion de la Journée mondiale du tourisme. « Oui, nous avons besoin de plus de doses, plus vite, pour que la reprise mondiale, comme celle du tourisme, ne se déroule pas à deux vitesses », a poursuivi M. Achi, plaidant pour une solidarité internationale.

La Côte d’Ivoire espère pouvoir vacciner 60 % de sa population adulte contre le Covid-19 d’ici à la fin de l’année, avait déclaré fin juillet le porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, voulant accélérer dans ce domaine où de nombreux pays d’Afrique sont en retard, faute de doses disponibles.

Pour le moment, l’Afrique dépend principalement du mécanisme international de solidarité Covax et de dons, qui arrivent au compte-gouttes. Il comporte un mécanisme de financement qui permet à 92 nations ayant un niveau de développement économique faible ou moyen d’avoir accès gratuitement aux vaccins.

Relativement peu touché par le Covid-19

« Nous continuons donc de compter sur l’engagement croissant du programme Covax à nos côtés, comme sur les dons bilatéraux de nos partenaires », a insisté M. Achi. Un plan de relance du secteur touristique doté d’un fonds de 50 milliards de francs CFA (quelque 76 millions d’euros) a été par ailleurs annoncé par le ministre du tourisme, Siandou Fofana, mardi.

A LIRE AUSSI:   Franc CFA : Kémi Seba interpellé au Burkina Faso pour « injure » à l’encontre du président Kaboré

La Côte d’Ivoire, pays d’environ 25 millions d’habitants, est relativement peu touchée par le Covid-19, mais l’épidémie s’est aggravée ces deux derniers mois avec 231 morts depuis début août pour un total de 607 décès. Les frontières terrestres du pays sont fermées depuis le début de la pandémie avec le Mali, le Burkina Faso, la Guinée, le Liberia et le Ghana.

La Côte d’Ivoire, réputée pour le tourisme d’affaires, espère développer le tourisme de loisirs et doubler la valeur absolue du secteur d’ici à 2025. Le pays veut notamment attirer des touristes dans l’ouest du pays, une région de montagnes qui comprend de belles plages et des forêts mais qui reste très enclavée faute d’infrastructures routières en bon état.

Source : Le Monde Afrique/Mis en ligne : Lhi-Tshiess Makaya-Exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

L’Afrique du Sud dit aux émissaires occidentaux qu’elle a besoin de fonds pour passer du charbon

Read Next

La Zambie a sous-estimé de moitié ses créances chinoises