COTE D’IVOIRE : Le ministère de la communication se donne d’un plan de système d’information

Le mois dernier, le ministère de la communication et des médias s’est doté d’un plan directeur de son système d’information. Un projet porté par la Société national du développement informatique et fortement soutenu par le ministre. Depuis l’arrivée à la tête de ce département d’Amadou Coulibaly, la rigueur de la gestion et la modernisation sont deux grandes priorités.

L’événement était de taille et c’est le ministre en personne qui, fin février, l’a présidé. Au 8e étage de l’immeuble Sciam, siège du ministère de la communication, des médias et de la francophonie. Le rapport d’un schéma directeur du système d’information du ministère rapport a été remis au Ministre Amadou Coulibaly, une séance longtemps attendue par le ministre depuis son arrivée à la tête de ce département. Ce plan permet de mieux organiser le système de communication et de faciliter les échanges d’informations, de données et la communication en général entre les diverses structures dépendant dudit ministère. Un pas de géant dans le processus en cours de modernisation.

Le plan directeur, un pas vers la modernisation

L’une des principales priorités d’Amadou Coulibaly est la modernisation des secteurs vitaux de son ministère et la qualité de la ressource humaine. Cette initiative renforce ces deux piliers qui lui ont toujours tenu à cœur. « Ce schéma directeur permettra de fluidifier les échanges entre les différentes entités qui composent le ministère ainsi que les échanges entre le ministère et les structures sous tutelle » a prévenu le directeur de cabinet qui, comme l’ensemble du personnel, a salué l’historique événement. L’occasion d’autant plus inédite que la Société nationale du développement informatique qui s’en est occupée vient de loin. Après une période de déficit, elle renaît de ses tribulations avec un bénéfice pour l’année écoulée et des perspectives des plus radieuse. C’est surtout elle qui a coordonnée le processus ayant abouti aujourd’hui à ce plan qualifié de « capital et de déterminant » par Amadou Coulibaly qui ne pouvait pas ne pas être présent à la cérémonie.

A LIRE AUSSI:   Armes contre pétrole : les affaires louches de Semlex et Gunvor en Côte d’Ivoire

La Sndi en question

La Société Nationale de Développement Informatique (SNDI) est une société d’Etat, placée sous la tutelle de la Primature. Depuis 1999, année de sa création, elle propose une offre de services intégrés, composée de neuf (9) grands domaines d’activités stratégiques et d’expertise métier. Ses services vont de l’élaboration d’une stratégie jusqu’à la maintenance des systèmes d’information. Présente en Côte d’Ivoire et dans la sous-région, notamment au Sénégal, au Bénin, au Togo et en Guinée Bissau, fort de ses 215 employés composés à plus de 70% de ressources techniques (Techniciens supérieurs, Ingénieurs et autres) appuyés par plus d’une centaine de collaborateurs extérieurs, la SNDI accompagne ses clients dans la réalisation de leurs projets informatiques.

Cette cérémonie de remise de rapport fait suite à un atelier de formation qui a eu lieu les 20 et 21 décembre 2021 et devrait marquer un nouveau départ pour le ministère. Pour rappel, Amadou Coulibaly est à la tête de ce ministère depuis avril 2021, bientôt un an.

Tribune d’Afrique

Tribune d'Afrique

Read Previous

Soudan du Sud: inquiétudes face à la reprise des hostilités

Read Next

Ramadan: l’engouement des Africains envers les cryptomonnaies pour les transferts vers les familles