Corne de l’Afrique: la FAO alerte sur l’urgence d’une aide pour éviter une crise alimentaire

La Corne de l’Afrique risque de traverser l’une des pires crises alimentaires au monde, avertit l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Après le Covid-19 et deux années consécutives d’invasions de criquets, les populations rurales sont confrontées à une troisième saison de sécheresse à cause du phénomène climatique La Niña.

En Éthiopie, au Kenya et en Somalie, en particulier, plus de 25 millions de personnes risquent de se trouver dans une situation d’insécurité alimentaire très aiguë, d’ici à la mi-2022. Parmi les plus fragilisés par la sécheresse, 1,5 million d’éleveurs et de cultivateurs ont besoin d’une aide, de façon urgente, pour passer la période de soudure, comme l’explique Rodrigue Vinet, porte-parole à la FAO.

Il faut savoir que lorsqu’une vache meurt, cela se traduit immédiatement par deux enfants qui n’ont plus leur bol de lait quotidien. […] Il faut réagir, impérativement et tout de suite, en janvier, février, mars. Après, malheureusement, ce sera trop tard.

Lors de la précédente crise alimentaire dans la Corne de l’Afrique, en 2017, la communauté internationale avait réagi promptement, alors qu’en 2011 elle avait réagi trop tard. Deux cent soixante mille personnes étaient mortes de faim.

Source: RFI Afrique/Mis en ligne: Lhi-Tshiess Makaya-Exaucée

A LIRE AUSSI:   Énergie: le gaz algérien sur le marché mondial, une alternative face à la Russie?

Tribune d'Afrique

Read Previous

Dialogue au Tchad: libérations de membres de groupes armés et de détenus de droit commun

Read Next

En Côte d’Ivoire, les commerçants maliens affectés par les sanctions de la Cédéao