Bénin : la Banque mondiale finance un nouveau projet d’amélioration de l’accès à l’électricité

 La Banque mondiale vient d’approuver un financement de 200 millions de dollars de l’Association Internationale de Développement – l’institution de la Banque mondiale qui aide les pays les plus pauvres de la planète – pour aider le Bénin à améliorer l’accès aux services d’électricité pour les ménages, les entreprises et les services publics de base. Les fonds octroyés financeront des projets d’amélioration de l’accès à l’électricité pour plus de 150 000 ménages, un millier de PME et 500 services publics de base seront raccordés au réseau. Les fonds financeront également les travaux de densification et d’extension du réseau.

Ainsi, environ 2 000 km de lignes moyenne tension et 4 000km de lignes basse tension seront construites ou réhabilitées dans 1 100 localités et 80 000 kVA de transformateurs installés. Plus 20 000 éclairages publics seront également installés dans les zones ciblées.

« Les gains économiques s’accroissent lorsque l’électricité augmente en disponibilité. Cette opération offrira des avantages sociaux aux ménages et des opportunités commerciales aux micro, petites et moyennes entreprises qui ont besoin de l’énergie disponible et à moindre coût pour se développer », a souligné dans le communiqué Atou Seck, responsable des opérations de la Banque mondiale pour le Bénin.

Selon lui, « le manque d’électricité empêche l’adoption de technologies modernes et diminue la qualité de la prestation de services tels que les soins de santé, l’éducation et d’autres services publics. L’électrification des écoles et des cliniques va permettre à coup sûr d’améliorer les indicateurs du pays en matière d’éducation et de santé ».

A LIRE AUSSI:   Expulsion de l'ambassadeur européen au Bénin: l’UE cherche à désamorcer la crise

Source : La Tribune Afrique /Mis en ligne : Lhi-Tshiess Makaya-Exaucée

Tribune d'Afrique

Read Previous

En Afrique du Sud, une folle ruée vers de prétendus diamants

Read Next

Les Etats arabes appellent le Conseil de sécurité de l’ONU à se réunir sur le barrage éthiopien